Côte-d'Or : La CLCV s'inquiète des futures expulsions dues à la fin de la trêve hivernale

Ce vendredi 1er avril marque la fin de la trêve hivernale et le retour de l'inquiétude pour beaucoup de foyers précaires qui ont du mal à payer leur loyer. Plus de 120 000 foyers  français sont susceptibles de faire l'objet d'une procédure. En Côte-d'Or, l'association CLCV s'inquiète de l'augmentation des expulsions sur les dernières années.

1er avril 2016 à 10h00 par Franck Pelloux

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Ce vendredi 1er avril marque la fin de la tr�ve hivernale et le retour de l'inqui�tude pour beaucoup de foyers pr�caires qui ont du mal � payer leur loyer. Plus de 120 000 foyers  fran�ais sont susceptibles de faire l'objet d'une proc�dure. En C�te-d'Or, l'association CLCV s'inqui�te de l'augmentation des expulsions sur les derni�res ann�es.

La fin de la tr�ve hivernale depuis ce vendredi ne prot�ge plus les mauvais payeurs  contre les proc�dures d'expulsion. Le passage � une p�riode d'�t� va en effet permettre aux propri�taires impay�s d'engager des poursuites.

Des proc�dures qui aboutissent � toujours plus d'expulsions (+ 9% en 9 ans).

Joint par t�l�phone, le pr�sident de l'association CLCV � Consommation Logement et Cadre de Vie �  en C�te-d'Or David Demey d�nonce lui une situation de plus en plus critique, avec des expulsions qui se multiplient face � une pr�carit� en hausse. Une situation jug�e inacceptable : � Malgr� la proposition d'un plan national de pr�vention des expulsions, aucun changement n'a �t� observ�. Nous demandons un arr�t  pur et simple des proc�dures �.

Face � cette situation, la CLCV r�clame la mise en place d'un moratoire, et plus de pr�vention des risques d'expulsions pour les m�nages fragiles,  avec la mise en place des solutions propos�es dans la loi ALUR.

Y.Olid & C. Th�venot