COVID-19 : l’Agence Régionale de Santé ré insiste sur l’application des gestes barrières

Indicateurs hospitaliers, résultats des dépistages, suivi des situations collectives : plusieurs signaux doivent inciter à se remobiliser pour éviter une reprise épidémique. L’ARS Bourgogne-Franche-Comté rappelle que la maîtrise du risque COVID-19 relève avant tout des comportements de chacun. Ci-dessous le communiqué hebdomadaire.

17 juillet 2020 à 14h43 par la rédaction

K6 FM
Crédit: Photo dillustration K6FM

Ce 17 juillet, les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté prennent en charge 80 patients atteints de formes graves du coronavirus, dont 7 personnes en réanimation. Pour la première fois depuis le 11 mai et même à des niveaux très faibles, ces chiffres montrent une stabilisation des hospitalisations pour COVID-19 (86 la semaine dernière) et une hausse des admissions en réanimation (6 la semaine dernière). La moyenne des entrées à l’hôpital s’établit à 2 par jour ces trois derniers jours ; à 1 entrée tous les 2 ou 3 jours en réanimation. Au total, 3 965 sorties d’hospitalisation sont enregistrées depuis le début de l’épidémie. Le nombre de décès en milieu hospitalier s’élève désormais à 1 061 ; 653 dans les établissements médico-sociaux d’après les données de Santé publique France.

Plus de 100 000 tests dans la région depuis la sortie du confinement

Le dépistage reste activement mis en œuvre dans tous les départements de la région où plus de 100 000 tests ont été réalisés depuis la levée du confinement. Au total sur les 7 derniers jours, plus de 14 000 résultats de tests ont été enregistrés en Bourgogne-Franche-Comté : 85 se sont révélés positifs. Ce chiffre est orienté à la hausse (68 cas positifs recensés au cours de la précédente période de 7 jours) et s’inscrit dans le faisceau des signaux à prendre en compte pour réactiver une nécessaire vigilance individuelle et collective.

Depuis la sortie du confinement, 340 signalements de situations en collectivités ou toute autre forme de regroupements de cas ont été opérés auprès de l’ARS, 25 étant en cours d’investigation et de traitement. Ces signalements, qui émanaient jusqu’alors majoritairement d’établissements sanitaires ou médico-sociaux, ont tendance à se diversifier pour toucher en particulier le milieu familial. C’est pourquoi l’ARS Bourgogne-Franche-Comté tient à attirer l’attention sur les retrouvailles entre proches et amis au cours desquelles il est fondamental de conserver les réflexes de prévention. L’Agence souligne également les enjeux de prudence liés aux retours de voyages à l’étranger.

Si ces indicateurs sont mal orientés, ils restent à un niveau faible : il est donc temps pour chacun de se remobiliser et de réactiver ses réflexes de prévention.

Les réflexes de prévention pour tous :

Se laver souvent les mains

Rester à distance les uns des autres et éviter de se toucher

Porter un masque grand public dès lors que les distances ne peuvent pas ou difficilement être respectées, et en particulier en espaces clos.

Pour ceux qui présentent des symptômes, même bénins : Se faire dépister rapidement pour briser les chaînes de contamination.

Pour les plus fragiles : 

Certaines personnes sont plus à risques de formes graves, d’admissions en réanimation ou de décès et doivent se protéger et être plus spécialement protégées en respectant scrupuleusement les gestes barrières :

Les personnes de plus de 65 ans

Les personnes atteintes d’une maladie chronique ou fragilisant leur système immunitaire (notamment antécédents cardiovasculaires, diabète et obésité, pathologies chroniques respiratoires, cancers, insuffisance rénale…)

Les femmes enceintes au 3ème trimestre de grossesse.