COVID-19 : le virus circule encore activement en Bourgogne-Franche-Comté

Si la situation de la Bourgogne-Franche-Comté reste préoccupante, la région n’enregistre pas de flambée épidémique liée aux fêtes de fin d’année. Un constat encourageant pour l’Agence Régionale de Santé qui en appelle à maintenir l’effort individuel et collectif alors que la vaccination s’accélère. Ci-dessous le communiqué de ce vendredi soir.

15 janvier 2021 à 16h51 par la rédaction

K6 FM
Crédit: K6FM

L’incidence de l’épidémie dans la région s’élève sur les 7 derniers jours autour de 275/100 000 en population générale et reste supérieur à 300 pour les plus de 65 ans. Le taux de positivité des tests, de l’ordre de 9% comme la semaine dernière, témoigne également d’une circulation toujours active de la COVID-19 sur le territoire.

Quinze jours après les fêtes de fin d’année, la Bourgogne-Franche-Comté n’est cependant pas confrontée à un afflux massif de nouveaux patients hospitalisés et l’Agence Régionale de Santé salue les efforts de l’ensemble de la population qui a su conjuguer convivialité et gestes de prévention. La situation épidémique demeurant très fragile, l’engagement de tous doit perdurer pour ralentir la circulation du virus.

Les effets de l’épidémie continuent de peser massivement sur les hôpitaux de la région dont les équipes font face depuis de longues semaines à un très haut niveau d’activité (plus de 1 800 personnes hospitalisées pour des formes graves de la maladie). Ces établissements enregistrent en moyenne près de 10 entrées par jour dans les services de réanimation. Ce 15 janvier, 2 950 décès sont recensés en établissements de santé (2 812 la semaine dernière) par Santé publique France, 1 741 dans les établissements médico-sociaux de la région (1 600 la semaine dernière), soit 279 décès supplémentaires sur la dernière période de 7 jours.  

Plus de 70 centres de vaccination opérationnels en Bourgogne-Franche-Comté

En cours de déploiement dans les EHPAD et accessible aux professionnels de santé de plus de 50 ans, la vaccination sera ouverte dès lundi aux personnes âgées de plus de 75 ans et à celles atteintes de pathologies à haut risque (cancer, maladie rénale chronique sévère). La campagne vaccinale monte ainsi en puissance, et, compte-tenu des contraintes liées aux caractéristiques des vaccins disponibles, va s’effectuer à ce stade au sein des centres de vaccination mis en place sur tout le territoire.

D’ores et déjà, plus de 18 400 personnes ont été vaccinées dans la région où plus de 70 centres seront opérationnels ce 18 janvier, répartis dans les 8 départements.