De plus en plus d’écoles de cuisine à Dijon

Cuisine Mode d’Emploi(s) du chef Thierry Marx et la séculaire école parisienne Ferrandi s’implantent dans la capitale régionale en perspective de la création de la Cité de la gastronomie et du vin. Mais pas uniquement.

15 mai 2018 à 3h45 par Fabrice Aubry

K6 FM
Crédit: Photo@Cuisine Mode d'Emploi(s)

Leurs formations, totalement différentes, répondent à un marché porteur lié à la qualité du repas gastronomique à la française, inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’Humanité. Ce qui n’est pas sans poser d’importants problèmes de recrutement aux restaurateurs qui cherchent désespérément du personnel tant en salle qu’aux fourneaux.

Foire gastronomique, renaissance du vignoble local, inscription au patrimoine de l’Humanité de la côte des vins de Dijon à Beaune, relance du maraîchage, présence d’un des pôles de recherche et d’enseignement agroalimentaire parmi les premiers de France et bien sûr en point d’orgue, la création d’une des quatre cités de la gastronomie, la capitale régionale de Bourgogne Franche-Comté ne pouvait qu’attirer les écoles de cuisine.

Rendez-vous ici pour lire la suite de cet article.