Actualités régionales

Déjà 5 ans que les Climats de Bourgogne sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO

04 juillet 2020 à 07h00 Par la rédaction
Crédit photo : Photo d’illustration K6FM

Ce samedi 4 juillet marque le 5eme anniversaire de l’inscription des Climats du vignoble de Bourgogne sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Ci-dessous le communiqué de l’association des Climats.

Depuis 2015, que d’émotions et de belles œuvres accomplies ! Si les grands événements emblématiques de la phase de candidature, comme la Marche des Climats ou Climats on the roc, avaient déjà laissé une empreinte indélébile dans le cœur des Bourguignons, l’inscription, obtenue le 4 juillet 2015, a été une joie partagée par tous. L’après-inscription s’annonçait moins ambitieuse pour certains. Il n’en fut rien. A l’instar de ce qu’affirmaient déjà à l’époque Aubert de Villaine et Guillaume d’Angerville, Présidents de l’Association : « Un nouveau travail commence ». Et l’Association des Climats s’est attelée consciencieusement à sa tâche ! Guidée par un plan de gestion validé par l’UNESCO, l’Association a tenu sa feuille de route en matière de protection, de valorisation et de connaissance du site et de la notion de Climat. Cette mission, menée tambour battant depuis 2015, fait aujourd’hui l’objet d’une nouvelle réflexion engagée pour un plan d’actions mis à jour à l’horizon 2024, avec tous ses partenaires. Ce cinquième anniversaire de l’inscription qui célèbre, rappelons-le, la reconnaissance internationale d’un modèle historique de viticulture de terroir, unique au monde, est l’occasion d’un point d’étape : on note ce qui a été accompli, et on définit le cadre des actions de demain.

Des projets forts, structurants pour le territoire

S’il ne fallait retenir que cinq projets -une par bougie !-, citons les suivants :

  • Le Fonds Patrimoine. Créé en 2017, ce dispositif exceptionnel propose une aide au financement pour la restauration du patrimoine viticole des Climats. Chaque projet retenu par le comité de sélection, indépendant de l’Association des Climats, peut bénéficier d’une aide représentant 50% du coût des travaux, plafonnée à 25 000 €. 106 propriétaires ont d’ores et déjà bénéficié de ce dispositif.
  • La Maison des Climats. C’est l’exposition de référence pour comprendre les Climats et leur inscription, grâce à une maquette du vignoble, un film, une exposition et des outils numériques. Plus largement, l’Association accompagne en contenu l’ouverture de lieux d’interprétation pour comprendre les Climats, comme la Halle Chambertin et bientôt la Cité des Vins et des Climats à Beaune ou la Cité de la Gastronomie et du Vin à Dijon.
  • Les outils de protection du territoire comme les sites classés loi 1930 ou les AVAP. Il s’agit ici de protéger les paysages et le bâti des villages, qui sont l’âme du paysage culturel des Climats. Le site classé s’est ainsi étendu au nord de la Côte de Beaune et à une partie de la Côte de Nuits. Les AVAP protègent quant à eux la richesse architecturale de 15 villages du site inscrit.
  • La signalétique touristique. D’abord les panneaux d’autoroute en 2017, puis la signalétique routière et les entrées de village, et désormais la signalétique patrimoniale, mis en œuvre par le Conseil départemental de Côte-d’Or et par les intercommunalités. Prochaine étape : des pupitres de lecture de paysage.
  • Paroles vigneronnes. Depuis trois ans, l’Association des Climats du vignoble de Bourgogne a engagé une campagne de collecte de témoignages sur le thème de l’évolution des métiers de la vigne et du vin, depuis une cinquantaine d’années. 40 interviews ont été réalisées. L'exposition sonore "Paroles vigneronnes" donne à entendre une sélection d'extraits de ces témoignages. La totalité des collectes a été reversée à l’Université de Bourgogne pour la recherche. Un travail d’analyse des paroles collectées est désormais en cours, afin de donner lieu à une grande exposition de restitution.

 

… et de nouvelles actions ambitieuses pour les années à venir

« 5 ans déjà. Ce n’est pas un bilan mais bien un point d’étape ! Le chemin accompli est une grande fierté, mais il faut regarder devant nous et prendre la mesure de notre mission et de nos engagements pour l’avenir ». Guillaume d’ANGERVILLE, Président de l’Association.

L’avenir n’est pas tracé mais il est sur les rails d’une nouvelle « Convention cadre 2021-2024 » en cours d’élaboration : un document dans lequel tous les membres fondateurs de l’Association, collectivités territoriales et monde viticole et touristique, établissent ensemble un plan d’actions par objectif, avec répartition budgétaire entre chacun, dans le respect des valeurs du site et de celles du Patrimoine mondial. Parmi les projets déjà engagés, on peut citer :

  • Un inventaire des caves des villes de Beaune et Nuits-Saint-Georges pour commencer, afin de définir la richesse de ce patrimoine sous-terrain
  • Une large participation au contenu de la Cité des Vins et des Climats du vignoble de Bourgogne, comme lieu d’interprétation privilégié du site inscrit
  • La poursuite de la restauration du patrimoine viticole (murets, cabottes, etc.)
  • La veille et l’analyse de l’impact de projets sur la Valeur Universelle Exceptionnelle des Climats
  • Un inventaire de la biodiversité du vignoble
  • La création d’un programme culturel annuel
  • La poursuite du programme pédagogique « les Explorateurs de Bourgogne »

Une soif de connaissance et de transmission

Les fondamentaux d’une inscription au Patrimoine mondial sont la protection du site et la transmission aux générations futures. Aussi, pour ce second volet, l’Association s’attèle à développer des outils à destination des scolaires et du jeune public, et à favoriser la formation et la sensibilisation des professionnels et du grand public. C’est tout l’enjeu de projets récents comme le programme pédagogique « lesexplorateursdebourgogne.com », les mini-vidéos d’e-formation, la création d’un stand interactif ou l’ouverture de la Maison des Climats. La découverte touristique est également un axe de cette transmission. C’est dans cet état d’esprit que sont nés les réseaux d’ambassadeurs, parmi les vignerons et les acteurs du monde économique, ainsi que le cercle des mécènes. En parallèle, l’Association s’appuie sur son Conseil scientifique pour valider tout nouveau contenu et soutient régulièrement la recherche scientifique en faveur des Climats (comme récemment la campagne LIDAR, pour révéler les sites archéologiques enfouis sous la végétation).

L’union fait la force : une habitude de travail collectif

Depuis sa création, l’Association réunit en son sein la Région, les départements de Côte-d’Or et de Saône-et-Loire, les intercommunalités, le monde viticole et les services de l’Etat au sein d’une Conférence territoriale. Des commissions techniques animent un plan d’actions sous 4 thématiques : Architecture, Urbanisme, Paysage et Environnement / Mobilité / Tourisme, Médiation et Communication / Economie et Développement local.