Des réunions publiques auront lieu à Chenôve pour le « Grand Débat National »

La mairie de Chenôve nous a indiqué ce mardi soir le dispositif qui sera mis en place dans la commune dans le cadre du Grand Débat National.

23 janvier 2019 à 4h30 par la rédaction

K6 FM
Crédit: K6FM

Les élus municipaux de la ville de Chenôve autour du maire Thierry FALCONNET ont souhaité donner la possibilité aux cheneveliers de débattre dans le cadre du « Grand Débat national » voulu par le Président de la République, tout en dénonçant les conditions de son organisation.

En réponse au mouvement dit « des gilets jaunes », le Président de la République a engagé un « Grand Débat national », dont il précise les contours dans une lettre parue le 15 janvier dernier. Dans ce cadre, le maire de Chenôve, Thierry FALCONNET a souhaité, en concertation avec les élus de sa majorité municipale au sein de laquelle diverses sensibilités sont représentées, que soient organisées sur la commune quatre réunions citoyennes qui auront lieu dans différents quartiers de la ville aux dates suivantes :

  • mercredi 6 février à l’Escale Charcot (Avenue du 14 juillet - Esplanade Parabiago) à partir de 19 h
  • mercredi 6 février à l’Hôtel des Sociétés (5 Place Anne Laprévote) à partir de 19 h
  • vendredi 8 février au gymnase Gambetta (Rue Lamartine) à partir de 19 h
  • vendredi 8 février au gymnase Ferry (Rue Jules Ferry) à partir de 19 h

Cette décision a été communiquée aux services de l’Etat par le biais d’un courrier adressé à monsieur le Préfet de la Région Bourgogne Franche-Comté, Préfet de la Côte-d’Or. « À Chenôve, nous avons mis en place progressivement et par étapes successives un dispositif innovant en matière de démocratie de proximité et d’échanges avec les habitants. Dans notre commune, celles et ceux qui le souhaitent peuvent nous adresser leurs demandes, leurs suggestions tout au long de l’année […] A l’ouverture d’un cahier de doléances, nous préférons poursuivre le véritable dialogue entre les habitants, le maire et les élus municipaux instauré depuis 2016. », y rappelle l’élu local. « Soucieux du renouvellement de la vie démocratique et attachés au dialogue républicain, nous organisons quatre réunions publiques dans notre ville, dans le cadre du « Grand Débat National » initié par le Chef de l’Etat et mis en œuvre par le Gouvernement, malgré les grandes réserves que les élus qui m’entourent et moi-même émettons sur les contours, sur le contenu, sur le calendrier et sur les suites concrètes qui seront données à la démarche ».

Réserves, voire inquiétudes, que le maire de Chenôve a exprimées avec insistance par écrit à son interlocuteur en particulier sur l’implication de l’Etat aux côtés des collectivités dans l’organisation de ce débat. « Il me paraîtrait anormal que nous prenions en charge le coût d’une telle organisation à l’initiative de l’Exécutif sans le concours de l’Etat, compte-tenu des contraintes budgétaires subies par les collectivités locales et des marges de manœuvre financières étroites dont nous disposons. » Le maire de Chenôve ne doute pas que monsieur le Préfet apportera prochainement des éléments de réponse à ces questions.

Communiqué de la ville de Chenôve