DHC 5-1 Strasbourg : Dijon fait le plein de confiance pour le maintien

Pour son dernier match à domicile de saison régulière, le Dijon Hockey Club a réalisé un gros match pour s'imposer 5 à 1 sur Strasbourg, autre concurrent au maintien. Avant le début des Play-Downs la semaine prochaine, les Ducs font le plein de confiance et de point.

22 février 2017 à 5h17 par 45

K6 FM

Pour son dernier match à domicile de saison régulière, le Dijon Hockey Club a réalisé un gros match pour s'imposer 5 à 1 sur Strasbourg, autre concurrent au maintien. Avant le début des Play-Downs la semaine prochaine, les Ducs font le plein de confiance et de point.


Ce mardi soir, un dernier défi de taille se dressait devant Dijon : l'�?toile Noire de Strasbourg, candidat aux Play-Offs mais aussi potentiel engagé en Play-Down en cas de défaite. Les Ducs eux, devaient absolument gagné cette 43e journée pour garder un avantage de points conséquent avant le début de la phase de maintien.


Si le premier tiers-temps est à l'image de l'enjeu du match, tendu, le second va tourner en faveur des locaux. Les hommes de Paredes sont plus mordants et allument à tour de rôle le gardien strasbourgeois. C'est finalement sur un joli mouvement collectif que le DHC débloque la situation : Edwards transforme un caviar de Nyren en but (1-0, 28e). Les Ducs enfoncent le clou 5 minutes plus tard sur une double supériorité (2-0, 33e).  Le troisième tiers démarre sur le même tempo pour des Bourguignons trop contents de retrouver la victoire après trois mois de disette à Trimolet. White puis Stefishen alourdissent la marque (3-0, 43e puis 4-0, 44e) et même si Burget trouve la lucarne de Buysse sur un contre bien négocié (4-1, 45e), Dijon s'impose 5-1 grâce à un dernier but de Fallon (5-1, 47e).


Grâce à cette victoire, le Dijon Hockey Club emmène avec lui l'�?toile Noire en Play-Down. Surtout, comme les Dijonnais garderont les points acquis contre les autres prétendants au maintien (Strasbourg, Nice et Chamonix-Morzine), les Ducs démarreront les Play-Down en tête du groupe de maintien. Un avantage non négligeable pour la confiance du groupe, même si le Dijonnais Anthony Guttig assurait après le match que ce serait « la guerre pendant 6 matchs».


Les Ducs se sont mis en condition pour batailler.


Yoann Olid