Dijon a commémoré l'abolition de l'esclavage

à€ l'occasion de la Journée nationale des mémoires de la traite et de l'esclavage ce dimanche 10 mai, une centaine de personne se sont réunies à  Dijon sur la place Victor Schoelcher, du nom de l'homme politique à  l'origine du décret qui abolit définitivement, en 1848, l'esclavage en France.

10 mai 2015 à 15h33 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Si beaucoup de personne situent la fin de l'esclavage en France en 1794, il n'a en fait été officiellement aboli qu'en 1848. 

C'est ce qu'a rappelé ce dimanche 10 mai, journée nationale des mémoires de la traite et de l'esclavage, la centaine de personnes réunies à Dijon sur la place Victor Schoelcher. C'est cet homme politique français, sous secrétaire d'�?tat chargé des colonies, qui en 1848, est à l'initiative d'un décret interdisant définitivement tout esclavagisme. En compensation, il propose aux colons de l'argent.

�? la veille du décret, la France compte 250 000 esclaves, dont près de 90 000 en Guadeloupe, 75 000 en Martinique, 60 000 à La Réunion et 12 000 en Guyane, fournissant une main-d'oeuvre nombreuse et peu onéreuse aux plantations canne à sucre, où leur espérance de vie n'excède pas cinq à six ans après leur arrivée.

Olid Y.