Dijon : François Rebsamen a démissionné de son poste de ministre du Travail

Réélu à la tête de Dijon le 10 août dernier suite au décès d'Alain Millot, le ministre du travail François Rebsamen a officiellement remis sa démission au Gouvernement mercredi matin à l'occasion de la rentrée des ministres. Il quittera ses fonctions dans quelques jours.

20 août 2015 à 7h09 par 45

K6 FM

Cette fois-ci, c'est fait. 

Alors que tous les ministres et secrétaires d'�?tat s'étaient réunis pour leur premier conseil post-vacances ce mercredi matin à l'�?lysée, le ministre du travail François Rebsamen a vécu lui, un de ces derniers moments à son poste.

Comme convenu quelques jours plus tôt, le nouveau maire de Dijon a déposé sa démission dans les mains du président Hollande à l'issu de ce Conseil.

Suite au décès de son ami et ancien maire de Dijon Alain Millot le 27 juillet dernier, le ministre s'était porté candidat pour reprendre les rênes de la Ville. Pas fan du cumul des mandats, François Hollande a alors rappelé à François Rebsamen, officiellement réélu le 10 août par le Conseil Municipal, qu'il ne pouvait pas être ministre et maire en même-temps.

C'est donc un retour à la ville de Dijon, "sa" ville qu'a choisi François Rebsamen. Il devrait faire ses cartons dans les prochains jours. Pour l'instant, il reste en poste pour gérer les affaires et faciliter l'arrivée d'un successeur.

Son bilan à la tête du ministère du travail ces 16 derniers mois reste compliqué : En un an et demi, le chômage s'est accentué de plus de 200 000 chômeurs.

Sans se défiler, il confiait chez nos confrères d'Europe 1 qu'il « quitte un ministère difficile, mais à regret. J'avais fait une promesse aux Dijonnais, je la tiens.»

Concernant son bilan, le désormais ancien ministre se défend : « Le ministre du Travail [...] ne peut pas à lui seul endiguer la hausse du chômage. En revanche, il peut lancer un certain nombre de dispositifs pour préparer sa résorption quand l'économie repart », tout en rappelant deux fiertés : « La loi sur le dialogue social et le chômage des jeunes, qui a diminué »

Qui pour remplacer le nouveau premier édile de Dijon au Gouvernement ?

Si des pistes sont évoquées, le président François Hollande semble vouloir prendre son temps pour décider. L'éventualité d'une nouvelle organisation gouvernementale, avec de nouveaux ministères, ne semble pas écartée non plus. 

Yoann Olid