Dijon : la peine de mort dans le viseur d'Amnesty International

Depuis plusieurs semaines, l'association de défense des droits humains Amnesty International multiplie les actions à Dijon pour sensibiliser à la peine de mort, toujours pratiquée dans certains pays. La ville de Dijon a décidé de s'associer à cette lutte avec des illuminations sur la place Emile Zola.

30 novembre 2016 à 14h35 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Depuis plusieurs semaines, l'association de d�fense des droits humains Amnesty International multiplie les actions � Dijon pour sensibiliser � la peine de mort, toujours pratiqu�e dans certains pays. La ville de Dijon a d�cid� de s'associer � cette lutte avec des illuminations sur la place Emile Zola

Ce n'est pas parce qu'en France, la peine de mort est abolie, qu'elle l'est ailleurs�. C'est pour r�veiller les consciences � cette probl�matiques que les membres dijonnais d'Amnesty International se mobilise fortement ces derniers jours pour parler de la peine de mort sur l'agglom�raition

Entre expositions, interventions en ville, conf�rences et prochainement illuminations, l'association de d�fense des droits de l'Homme ne ch�me pas pour trouver des moyens de sensibiliser � cette cause � l'�chelle locale : � Contrairement � ce qu'on peut croire, on peut avoir localement du poids � confirme l'une des membres, Elisa Vidal. � Nous proposons au gens de signer une p�tition. Ces signatures viendront gonfler le nombre d'opposants � la peine de mort pour Amnesty International France qui fera pression sur les pays concern�s. Chaque voix compte 

Et dans cette bataille, l'association a obtenu une voix de taille : celle de la Ville de Dijon. Ce mercredi 30 novembre, elle a illumin� la place Emile Zola (ancienne place o� les �xecutions avait lieu � Dijon) avec une projection stipulant que "Dijon dit non � la peine de mort", en pr�sence de plusieurs �lus et membre d'Amnesty International France. Cette op�ration a eu lieu dans le m�me temps dans 1700 autres villes de l'Hexagone, toutes oppos�es � la peine capitale encore l�gale dans 93 �tats, et pratiqu�e dans une vingtaine d'entre eux dans le monde.

Yoann Olid