Dijon : les élus de droite heureux du maintien des écoles des Grésilles dans le REP

Suite à l'annonce vendredi de la Ministre de l'Éducation Nationale du maintien des écoles du quartier des Grésilles à Dijon dans le Réseau d'Éducation Prioritaire, les élus de droite ont salué cette décision. Ils préconisent cependant de rester mesuré face à la "récupération politique" de l'évènement par la municipalité.

15 décembre 2014 à 6h40 par 45

K6 FM

Suite à l'annonce  vendredi de la Ministre de l'�?ducation Nationale du maintien des écoles du quartier des Grésilles à Dijon dans le Réseau d'�?ducation Prioritaire, les élus de droite ont salué cette décision. Ils préconisent cependant de rester mesuré face à la "récupération politique" de l'évènement par la municipalité.

"Il semble que les écoles des Grésilles (Champollion, Flammarion, York et Lamartine) soient finalement maintenues dans le Réseau d'Education Prioritaire (REP).

C'est une bonne nouvelle dont nous nous réjouissons car ces écoles ont besoin de moyens humains, matériels et financiers renforcés.

Nous mettons cependant en garde les enseignants et les familles contre la récupération politique à laquelle se livre la majorité municipale socialiste de Dijon.

N'oublions pas qu'il y a seulement quelques jours celle-ci a fait adopter au Conseil municipal (contre notre avis) un v�?u pour soutenir une convention locale qui n'apportait aucune garantie de pérennité aux moyens dégagés par l'Education Nationale.

N'oublions pas non plus que c'est le Gouvernement qu'elle soutient (et dont F. Rebsamen est membre) qui avait initialement sorti les Grésilles du REP.

La réalité de la situation devrait donc la conduire à plus de modération.

Le maintien des Grésilles dans l'éducation populaire n'est pas un exploit. C'est une décision juste, indispensable aux enfants et unanimement soutenue sur le plan politique.

Laurent BOURGUIGNAT
Conseiller municipal de Dijon (UMP)
Conseiller du Grand Dijon

Virginie VOISIN-VAIRELLES
Conseillère municipale de Dijon (UDI)