Dijon Métropole organise ce lundi une journée « spéciale climat »

Dans le cadre de l’élaboration de son "Plan Climat Air Énergie Territorial", Dijon métropole organise ce lundi une journée de rencontres/débats en présence de Gaël DERIVE, expert en climat.

28 janvier 2019 à 4h30 par la rédaction

K6 FM
Crédit: K6FM

Au programme :

À partir de 9 h 30 et à partir de 14 h 30 :

Rencontres avec des élèves d’écoles maternelles et primaires de la Métropole. Gaël DERIVE, aujourd’hui l’un des grands témoins de l’évolution de l’Homme et de la planète, débattra avec les enfants sur les effets du changement climatique constatés localement, en France et plus généralement dans le monde qu’il a parcouru sous toutes les latitudes, de l'Arctique à l'Amazonie, du Pacifique à l'Himalaya.

À noter que dans le cadre de l’élaboration du PCAET, des classes et leurs enseignants travaillent, depuis novembre dernier, via une plateforme dédiée au changement climatique, avec Gaël DERIVE, qui reviendra dans la capitale régionale pour un rendu des travaux réalisés par les enfants. Cette manifestation, à laquelle les parents des élèves et les habitants de la métropole seront conviés, se déroulera fin mai-début juin 2019 dans les locaux de Latitude 21.

 

À partir de 18 h :

Lancement de la soirée débat par Jean-Patrick MASSON, conseiller communautaire délégué au patrimoine et à l’environnement, adjoint au maire, représentant François REBSAMEN, maire de Dijon, président de Dijon métropole

Bilan état des lieux du Plan Climat lancé en 2011

Rencontre avec Gaël DERIVE

Échanges et débats avec le public

Entrée libre et gratuite

Référence écologique en France et candidate au titre de capitale verte 2021, Dijon métropole déploie depuis 2011 une stratégie exemplaire de lutte contre les changements climatiques. Le PCAET* qui intègre désormais l’air, conformément à la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte du 17 août 2015 (LTECV), est en cours d’’élaboration.

Un premier état des lieux du PCET, opéré sur 2010-2014, démontre la volonté d’agir, collectivement, de la Métropole et l’efficacité des actions entreprises : l’aménagement du territoire en faveur d’une meilleure qualité de vie, économe en énergie et en gaz à effet de serre, est au cœur de l’action menée par la collectivité (500 hectares d’espaces verts labellisés, territoire « zéro phyto », biodiversité en ville avec la préservation de insectes pollinisateurs, poursuite du déploiement de l’éclairage LED, utilisation de l’énergie verte, développement de la plateforme de rénovation énergétique Rénovéco…). Le développement des mobilités douces (Tram et bus hybrides, installation de bornes de rechargement pour les véhicules électriques…) est une priorité. La valorisation énergétique et les énergies renouvelables (implantation d’un nouveau centre de traitement des déchets, création d’une centrale solaire photovoltaïque, développement des réseaux de chaleur urbain…) figurent aussi parmi les points essentiels de ce plan d’actions.

Des politiques qui portent leur fruit : entre 2010 et 2014, la ville de Dijon et l’agglomération dijonnaise ont diminué leurs consommations énergétiques de 13 % et leurs émissions de gaz à effet de serre de 16 %. L’objectif fixé sera atteint à l’horizon 2020 : réduire de 20 % les émissions de gaz à effet de serre, tout en augmentant de 20 % l’efficacité énergétique et en atteignant 20 % d’énergie renouvelable.

Communiqué de Dijon Métropole