Une nouvelle marche pour le climat prévue vendredi à Dijon

L’information a été donnée ce mercredi : sous l’impulsion de plusieurs associations, une nouvelle manifestation de militants écologistes aura lieu vendredi après-midi à Dijon.

21 septembre 2022 à 12h45 par la rédaction

Une nouvelle marche pour le climat est prévue vendredi à Dijon
Une nouvelle marche pour le climat est prévue vendredi à Dijon
Crédit: Photo archive K6FM

Ci-dessous, le communiqué :

« Ce vendredi 23 septembre, nous nous rassemblerons place de la Libération à 13h30 à Dijon et nous marcherons jusqu’à la place Darcy. Nous souhaitons à travers cette marche porter le message d’urgence de notre génération sur le climat, revendiquer l’intégration des enjeux climatiques à l’ensemble des formations, nous battre pour notre avenir.

Malgré les alertes répétées des institutions scientifiques sur les conséquences graves du réchauffement climatique nos dirigeant.es successifs n’ont pas été à la hauteur de la crise à surmonter. Nous en payons dès aujourd’hui les conséquences. Alors que l’été touche à sa fin, il laisse pour la plupart d’entre nous un souvenir amer : sécheresses, incendies, canicules sont autant de sources d’angoisses pour notre avenir, qui viennent s’ajouter à d’autres phénomènes climatiques extrêmes toujours plus fréquents et toujours plus intenses, ainsi qu’a un climat socio-politique tendu dans le monde entier. Seulement cet été, c’est un million de personnes qui ont été déplacées en Somalie à cause de la sécheresse, tandis que la banque mondiale annonce jusqu’à 243 millions de réfugiés climatiques d’ici à 2050, un chiffre que beaucoup considèrent comme largement sous-estimé. Nous appelons à intégrer une formation aux enjeux climatiques à l’ensemble des formations dès le plus jeune âge, afin de former notre génération et les suivantes aux enjeux auxquels elles devront faire face. Cela ne suffit pas, les leaders économiques et politiques doivent engager des changements à grande échelle, investir massivement pour la transition écologique, accepter de renoncer à contenter les intérêts privés et recentrer leurs choix sur la protection de la population.

Pour espérer maintenir le réchauffement climatique sous le seuil acceptable des 1,5°C fixé lors des accords de Paris, un changement global de notre société est nécessaire. Nous devons tout changer : notre consommation, notre production et nos modes de vie. Les trois prochaines années détermineront l’avenir de notre société. »