Dijon se met aux PV électroniques

A partir du mercredi 8 avril, les policiers municipaux et les agents de surveillance de la voie publique (ASVP) de Dijon disposeront d'un nouveau dispositif : le PV électronique. Grâce à ce nouvel outil, les policiers dijonnais pourront dresser des procès-verbaux électronique.

7 avril 2015 à 10h36 par petit kevin

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

A partir du mercredi 8 avril, les policiers municipaux et les agents de surveillance de la voie publique (ASVP) de Dijon disposeront d'un nouveau dispositif : le PV électronique. Grâce à ce nouvel outil, les policiers dijonnais pourront dresser des procès-verbaux électronique.

Dijon se met à l'heure des nouveautés technologiques. Déjà présent dans des villes tels que Paris, Lyon, Marseille ou encore plus localement Chenôve, Longvic où Quetigny, un nouveau dispositif sera mis à disposition des policiers et gendarmes dijonnais ce mercredi 8 avril : le PV électronique. Progressivement, à partir de cette date, à mesure que seront menées les formations nécessaires, les policiers municipaux et les ASVP de la ville de Dijon dresseront, à l'encontre des automobilistes contrevenants, un "PV électronique". Chaque agent sera désormais équipé d'un assistant numérique qui ressemble fort à un smartphone, sur lequel il enregistre le numéro d'immatriculation du véhicule et la nature de l'infraction commise.

Pendant une période transitoire, l'agent placera, sur le pare-brise, un papillon indiquant que le véhicule a fait l'objet d'une verbalisation. Mais dès cet été, il ne laissera plus trace de son passage. Expérimenté dès 2009 par la police nationale et la gendarmerie, qui l'ont, depuis, adopté, le "PV électronique" simplifie grandement le fonctionnement des services de police. La mise en �?uvre de ce nouveau dispositif réduit la dépense publique et garantit une meilleure efficacité des services de police notamment dans le contrôle du stationnement payant. De plus, ce nouvel appareil pourra, à terme, permettre de payer son ticket de stationnement par smartphone, à la minute près.

Kevin Petit