Dijon : une hausse de 5% des impôts locaux au vote lundi prochain

Selon les élus de l'opposition à la ville de Dijon, la majorité socialiste au Conseil Municipal proposera une augmentation de 5% du taux des impôts locaux en 2016. Le vote se tiendra lors de la prochaine session de ce lundi 21 mars. La droite annonce dans le même temps qu'elle s'y opposera.

16 mars 2016 à 5h25 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Selon les �lus de l'opposition � la ville de Dijon, la majorit� socialiste au Conseil Municipal proposera une augmentation de 5% du taux des imp�ts locaux en 2016. Le vote se tiendra lors de la prochaine session de ce lundi 21 mars. La droite annonce dans le m�me temps qu'elle s'y opposera.

Les �lus de la droite se disent totalement oppos�s � ce projet : �Cela repr�sente une augmentation de 6 % du montant de la taxe d'habitation et de la taxe fonci�re pour chaque contribuable en 2016, avec la revalorisation des bases de 1 % vot�e par le l�gislateur. Depuis les derni�res �lections municipales en mars 2014, cela repr�sente une augmentation de 10 % en deux ans de la part de la ville de Dijon� explique Emmanuel Bichot, pr�sident du groupe d'opposition Agir pour Dijon.

La promesse des derni�res �lections municipales de ne pas augmenter les taux des imp�ts locaux plus que l'inflation, que nous trouvions d�j� excessive, est jet�e aux oubliettes comme le fut celle de rester maire plut�t que devenir ministre.� continue l'�lu, qui termine en assurant que �la cr�dibilit� de la parole publique est compromise.�

Si le vote tant � se confirmer, la hausse des imp�ts sera malgr� tout moins forte que ce que pr�voyait un autre �lu Dijonnais, Franck Ayache, en janvier dernier (voir article) Ce dernier affirmait dans un billet sur son blog personnel qu'une augmentation de 10 � 15% des imp�ts locaux �taient in�vitables en 2016, face � la baisse des subventions de l'Etat, si Dijon voulait garder sa capacit� d'investissement et son fonctionnement actuel : � La situation des finances de la ville de Dijon est tellement pr�occupante que m�me avec une hausse de +15% des imp�ts, il y aura par ailleurs n�cessit� de d�caler certains investissements.� pr�cisait l'�lu.

Yoann Olid