Dijon-Valmy : Le chantier de l'Hopital Privé Dijon Bourgogne a démarré

Le chantier du futur Hôpital Privé Dijon Bourgogne a officiellement été lancé au Parc Valmy ce mardi 16 juin. La livraison du bâtiment est prévue pour septembre 2017. Le HPDB regroupera les activités de 3 cliniques privées de l'agglomération dans un complexe tourné vers l'ambulatoire.

17 juin 2015 à 1h26 par 45

K6 FM

Le chantier du futur H�pital Priv� Dijon Bourgogne a officiellement �t� lanc� au Parc Valmy ce mardi 16 juin.


Apr�s 15 ans de r�flexion et de mise en place du projet par la G�n�rale de Sant�, la premi�re pierre a �t� pos�e, entre autres, par Pascal Roche (directeur du groupe) et Pierre Pribetich (Adjoint au maire de Dijon et d�l�gu� � l'urbanisme).


La livraison de ce b�timent qui regroupera les activit�s de 3 cliniques priv�es de l'agglom�ration (Saint-Marthe � Dijon, Chen�ve & Fontaine) est pr�vue pour septembre 2017. Le "HPDB"  tel qu'il a rapidement �t� surnomm�, proposera 288 lits et places sur un espace de 18 464 m2. Il embarquera notamment un service de maternit�, une unit� de soins intensifs et cardiologique, 1 bloc op�ratoire de 21 salles, un service d'Urgences ainsi qu'un service d'imagerie m�dicale.


Un complexe "� la pointe de la technologie m�dicale" selon  Philippe Carbonel, responsable du P�le Dijon de la G�n�rale de Sant�. "Le projet qui date de plusieurs ann�es a �t� actualis� plusieurs fois pour r�pondre aux nouvelles technologies mais aussi aux exigences environnementales. Il r�pondra �videmment � toutes les certifications �cologiques n�cessaires."


Autre particularit� : les soins seront majoritairement tourn�s vers l'ambulatoire, soit un passage de quelques heures dans l'�tablissement sans nuit�e. "Les nouveaut�s m�dicales permettent des soins plus rapides, et l'ambulatoire est un vrai confort pour le patient" poursuit Philippe Carbonel. "Bien s�r, pour les op�rations importantes, un alitement de plusieurs jours sera propos�, mais nos sp�cialistes et �quipements seront vraiment form�s pour le maximum de soins en ambulatoire."


Quid des locaux des cliniques qui fermeront en 2017 ? Pierre Pribetich assure que "ce ne sont pas les pistes qui manquent, et nous travaillons d�j� avec le propri�taire des lieux pour leur trouver rapidement une nouvelle affectation, en tertiaire ou en habitation". Pour le d�l�gu� � l'urbanisme, ce nouvel h�pital va "remodeler" la carte m�dicale de l'agglo sans pour autant cr�er des zones d�sert�es "pour les prestations propos�es par les cliniques qui vont fermer, qui sont rarement un traitement d'urgence, une diff�rence de quelques kilom�tres ne changera pas fondamentalement grand chose. Et l'acc�s au HPDB est facilit� par la LINO, la Rocade Est, le tram, les bus... tout ce qui passe � Valmy."


Olid Yoann