DIVIA : une nouvelle hausse de 10% des tarifs pour juillet ?

Selon les informations de l'association d'usagers "Au fil des Réseaux", une hausse de 10% des tarifs Divia entrera en vigueur le 1er juillet prochain. Une hausse qui sera proposée lors du prochain conseil du Grand Dijon, mais qui ne fait aucun doute pour l'association. Une augmentation "injustifiée" selon son président.

2 septembre 2020 à 5h32 par 45

K6 FM

Selon un communiqué de l'association Au Fil Des Réseaux, les tarifs des bus et tram DIVIA devraient augmenter de 10% au 1er juillet prochain. L'association, qui s'est procuré un document interne au Grand Dijon assure qu'une revalorisation des tarifs va être mise en place dès le mois prochain, suivie d'une hausse du prix du billet en 2016.

"Il s'agirait d'une augmentation généralisée de 10% des tarifs pour 2015, puis de l'augmentation du Ticket Unité pour 2016, à un prix qui le rapprochera de celui de la RATP.
Nous aurions parfaitement compris une hausse limitée et expliquée des tarifs. Une hausse basée sur l'inflation, ou une hausse qui serait justifiée par l'amélioration flagrante de la qualité de service et/ou des dessertes.
Rien de tout cela n'est prévu. S'il convient de rester objectif et de ne pas oublier que lorsque DIvia se targuait d'être le réseau le moins cher de France, la plupart des lignes cessaient leurs services à 20h30, l'augmentation mesurée de l'offre (soirée, dimanche matin), et des modes (tramway) ne justifie pas à elle seule une nouvelle hausse de 10% des tarifs. D'autant que cette hausse fait suite à une précédente hausse de 10% en 2014.
Nous avons ouïe dire que le Grand Dijon allait baisser sa dotation à Keolis Dijon, et que cette baisse de dotation serait donc répercutée sur les prix des billets. Il est probable que cette baisse de dotation soit elle-même liée à la baisse de la participation de l'Etat au budget des communes."

L'association de défense des usagers s'oppose donc vigoureusement à cette probable augmentation, qui sera proposée au vote du Conseil du Grand Dijon lors de la session de la semaine prochaine. Selon le communiqué, elle est prête à entamer une action en justice en cas d'augmentation. La nouvelle hausse tarifaire qui pourrait "pénaliser les étudiants, les ménages modestes, les retraités et, plus largement, toute personne dépendant des transports publics pour travailler. Pire, il y a fort à parier que cette augmentation aggravera la fraude, déjà préoccupante." conclue l'association.

Olid Yoann