Edouard Philippe était à Dijon ce jeudi soir pour les journées de France Urbaine

Devant les membres de France urbaine réunis en Congrès à Dijon, à l’invitation de François REBSAMEN, Maire de Dijon, Président de Dijon Métropole, pour la deuxième édition des Journées nationales de France urbaine, le Premier ministre a souligné la qualité du dialogue fructueux et la « relation précieuse » qu’entretient le Gouvernement avec France urbaine.

6 avril 2018 à 2h00 par Fabrice Aubry

K6 FM
Crédit: Photo@FabriceAubry

Comme l’a rappelé François REBSAMEN, « le dialogue entre le Gouvernement et les élus locaux est indispensable, il doit pouvoir être franc. » C’est pourquoi, interpellé au sujet des conditions de mise en œuvre de la contractualisation financière, le Premier ministre a reconnu que l’exercice était nouveau et qu’il devait faire l’objet d’un dialogue permanent afin de l’améliorer et de consolider la nouvelle relation Etat-territoires voulue par le Gouvernement comme par France urbaine. Après avoir corrigé les effets de la loi de finances 2018 sur la DCRTP, qui était un premier geste d’écoute, le Premier ministre a par ailleurs annoncé l’exclusion de la nouvelle taxe GEMAPI du périmètre des contrats financiers.

Ces avancées donnent à France urbaine, pour reprendre les propos du Premier ministre, « l’envie d’avoir envie » d’obtenir davantage de concession, c’est-à-dire une meilleure prise en compte des réalités territoriales et des responsabilités des élus locaux, dans le cadre de la contractualisations. Car comme l’a rappelé Jean-Luc MOUDENC, si « la confiance, c’est le problème de l’autre », c’est surtout l’affaire de tous.

France urbaine continuera de se mobiliser pour entretenir un dialogue constructif avec le Gouvernement. Mais au-delà des mots, comme le Gouvernement a commencé à le prouver, il s’appuiera nécessairement sur une exigence mutuelle et le respect des engagements pris. Et devra s’inscrire dans une histoire longue de la décentralisation nécessaire pour renforcer la cohésion de notre pays par le renforcement des coopérations et des réciprocités entre ses territoires. Le contrat est une preuve de confiance, il ne doit pas devenir synonyme de méfiance.

Communiqué de Dijon Métropole / Journées nationales France Urbaine