Et si on rendait possible la descente de bus entre deux arrêts après 22h à Dijon ?

C’est une proposition de l’élu dijonnais d’opposition Laurent Bourguignat et qui sera soumis au conseil métropolitain le 27 juin.

19 juin 2019 à 13h59 par la rédaction

K6 FM
Crédit: Photo dillustration K6FM

A Bordeaux, après 22 heures, il est possible de descendre d’un bus entre deux arrêts pour être plus près de son domicile ou de sa destination. Il s’agit d’une mesure mise en place par la Métropole et son délégataire Kéolis. Elle enregistre un taux de satisfaction de 89%.

Il s’agit d’une réponse concrète au harcelement de rue comme à l’insécurité ressentie ou vécue par les femmes seules qui rentrent tard chez elles.

Des expériementations comparables sont en cours à Lyon, Nantes et Brest. Dans ce dispositif, les chauffeurs de bus sont décisionnaires de l’endroit où ils s’arrêtent pour ne pas gêner la circulation et pour permettre au passager de descendre en toute sécurité.

C’est une mesure positive, qui ne coûte rien. Nous proposons qu’elle soit expérimentée à Dijon sur le réseau Divia.

Communiqué de Laurent BOURGUIGNAT, Président de Dijon Ensemble, Conseiller municipal de Dijon