Franche-Comté : un cas de méningocoque chez un lycéen de 15 ans

Après trois cas sur le campus de Dijon fin 2016 et une large campagne de vaccination, un nouveau cas d'infection invasive à méningocoque a été signalé le 20 février à l'ARS Bourgogne-Franche-Comté chez un élève du lycée Sainte-Marie, de Lons-le-Saunier. Il s'agit cependant d'une souche différente.

22 février 2017 à 7h19 par 45

K6 FM

Apr�s trois cas sur le campus de Dijon fin 2016 et une large campagne de vaccination, un nouveau cas d'infection invasive � m�ningocoque a �t� signal� le 20 f�vrier � l'ARS Bourgogne-Franche-Comt� chez un �l�ve du lyc�e Sainte-Marie, de Lons-le-Saunier. Il s'agit cependant d'une souche diff�rente.

L'�tat de sant� de ce jeune homme de 15 ans �volue favorablement.

L'ARS assure que toutes les personnes ayant eu des contacts proches et prolong�s avec l'adolescent ont �t� identifi�es par l'Agence R�gionale de Sant�, pour �tre inform�es individuellement en vue de b�n�ficier d'un traitement pr�ventif. Les premi�res analyses, � confirmer, �tablissent qu'il s'agit d'un m�ningocoque de type Y, et non W comme sur le campus de Dijon.

L'extension des mesures pr�ventives � une population plus large n'est pour l'instant pas recommand�e en pr�sence d'un cas unique.

Un germe fragile
Les infections invasives � m�ningocoque (IIM) sont des maladies infectieuses dues � une bact�rie.
Cette bact�rie est exclusivement humaine. Elle se transmet uniquement de personne � personne, par contact proche (moins d'un m�tre), le plus souvent par la toux, les postillons, les �ternuements et la salive. Le m�ningocoque est un germe tr�s fragile, qui ne survit pas dans l'environnement ext�rieur. Il n'y a donc pas lieu de prendre des mesures particuli�res de d�sinfection ou de fermeture des locaux.

Communiqu�