Actualités locales

François Rebsamen s’indigne de la hausse des frais de scolarité pour les étudiants étrangers

19 décembre 2018 à 17h30 Par la rédaction
Crédit photo : K6FM

Dans un communiqué envoyé ce mercredi, le maire de Dijon s’indigne de la possible hausse des frais d’inscription pour les étudiants étrangers.

« Le gouvernement a récemment fait part de son intention d’augmenter les frais de scolarité des étudiants hors Union européenne dans les Universités françaises. Certains tarifs seraient ainsi multipliés par plus de quinze.

Je regrette que l’exécutif soit à contre-courant de l’Histoire.

SI elle devait être appliquée, cette mesure serait contraire aux valeurs d’hospitalité et d’universalité que porte la France. Cela reviendrait à affaiblir l’attractivité de notre pays.

Avec près de 343.000 étudiants internationaux, la France est le 4ème pays d’accueil pour ces étudiants et le 1er non-anglophone. Les étudiants d’aujourd’hui seront demain les ambassadeurs de la France dans leurs pays respectifs.

Ce mardi 18 décembre 2018, lors d’une visite officielle à Dijon, le président de la République du Burkina Faso, Roch Marc Christian KABORE, qui a effectué une partie de ses études à l’Université de Bourgogne, a reçu le titre de Docteur Honoris Causa.

Si cette distinction personnelle fait honneur à la qualité de l’enseignement supérieur français, elle illustre avant tout de quelle manière tous les talents, y compris étrangers, peuvent s’exprimer et faire rayonner notre pays à travers la réalisation de grandes et belles carrières.

Chaque année, entre 3.000 et 4.000 étudiants internationaux fréquentent les établissements d'enseignement supérieur dijonnais sur un effectif total de 34.000. Dans le même temps, l’Université de Bourgogne confirme sa présence et progresse au classement de Shanghai : c’est une fierté de voir les étudiants internationaux composer ses promotions et contribuer à son attractivité.

En tant que président de Dijon métropole, je soutiens la proposition de la Conférence des présidents d’université (CPU) de suspendre la mesure afin de permettre l’ouverture d’une concertation sur ce sujet. »

Communiqué de François Rebsamen