Actualités locales

Gilets jaunes : le dispositif de sécurité pour ce samedi

14 décembre 2018 à 17h50 Par la rédaction
Crédit photo : K6FM

La préfecture de Côte d’Or a annoncé ce vendredi le dispositif de sécurité mis en place pour la nouvelle manifestation qui devrait avoir lieu ce samedi après-midi à Dijon.

En dépit des appels au calme et des précédents communiqués du Préfet de la Côte-d’Or invitant les « gilets jaunes » à déclarer leurs manifestations, tout laisse à penser qu’à nouveau un rassemblement non déclaré se tiendra le samedi 15 décembre à Dijon.

Pour garantir la sécurité des institutions et des commerces, et compte tenu des violences exercées à l’encontre des forces de l’ordre les 1er et 8 décembre ainsi que des dégradations occasionnées sur les commerces et le mobilier urbain, il a été décidé de reconduire samedi et dimanche le dispositif de samedi dernier :

  • une interdiction de manifester s’appliquera rue de la préfecture et sur ses abords (rue de Soissons, place de la Banque, rue de Suzon), rue de la Liberté et place de la République.
  • De même, compte tenu de la saisie, en marge des manifestations d'armes par destination à l’encontre des forces de l’ordre, un second arrêté proscrit la détention, le transport et l’utilisation d’artifices pyrotechniques ainsi que l’achat de carburant ou de produit incendiaire accélérateur de combustion (acide, produits inflammables ou chimiques).

Alors que notre pays se trouve à nouveau confronté à la menace terroriste, et que la posture Vigipirate demeure maintenue à son niveau le plus élevé « urgence - attentat », avec une vigilance particulière sur les rassemblements de voie publique et les marchés de Noël, le Préfet en appelle à nouveau à la responsabilité des manifestants.

La persistance de menaces sur l’ordre public a conduit le Préfet à reporter, à la demande des clubs concernés, le match DFCO-PSG, initialement programmé le 15 décembre après-midi. Il est regrettable que l’attitude des casseurs conduise ainsi à priver le public dijonnais d’un match attendu de longue date.

A nouveau, le Préfet invite les manifestants pacifiques à se désolidariser clairement des casseurs de la mouvance anarcho-libertaire, dont le combat idéologique contre les institutions n’a rien à avoir avec les préoccupations qui ont pu s’exprimer ces dernières semaines en matière de pouvoir d’achat.

Il rappelle que les manifestants violents s’exposent à de lourdes sanctions, comme illustré par les premières condamnations prononcées en comparution immédiate suite aux violences de ces dernières semaines.

Communiqué de la Préfecture de Côte d’Or