Handball : La CNCG rétrograde le CDB en D2

Alors que le Cercle Dijon Bourgogne joue son maintien sportif dans l'élite en ce moment même, la CNCG a elle refusé le dossier budgétaire du club dijonnais pour la saison prochaine et demande sa rétrogradation en D2. Le CDB va faire appel de la décision.

20 mai 2015 à 4h11 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Alors que le Cercle Dijon Bourgogne joue son maintien sportif dans l'�lite en ce moment m�me, la CNCG a elle refus� le dossier budg�taire du club dijonnais pour la saison prochaine et demande sa r�trogradation en D2. Le CDB va faire appel de la d�cision.

Comme chaque fin de saison � Dijon, le CDB se bat sur les terrains, mais aussi dans les bureaux.
L'�quipe de Christophe Mar�chal est actuellement engag�e dans un mini-championnat pour ne pas �tre r�trograd�e en D2 : Les Play-Downs. S'il rendra son verdict sportif � la fin du mois, la bataille administrative devrait elle aussi animer l'�t�.


Ce mardi 19 mai, la commission nationale de contr�le et de gestion a rejet� le � maintien � administratif dans l'�lite du club dijonnais, apr�s une premi�re lecture du dossier budg�taire pour la saison 2015/2016.


Si contrairement � l'ann�e derni�re, le budget est � l'�quilibre, �a ne suffit pas � la CNCG, qui avait demand� au club de gommer une partie de son passif de 88 000 euros. � Engagement du club � apurer sa situation financi�re non respect� � explique la commission, qui r�trograde pour l'instant Dijon en D2.
La pr�sidente du CDB Karine Savina va �videmment faire appel pour se donner un peu plus de temps et tenter d'apporter les garanties suffisantes � une commission � de plus en plus rigoureuse et impliqu�e �, comme elle l'explique chez nos confr�res de HandZone.


Une situation d�j� v�cue par le club l'ann�e pass�e : Si sportivement, le parcours en D2 avait �t� superbe, permettant l'acc�s � l'�lite, le CDB avait failli ne pas go�ter � la premi�re division par manque de garantie financi�res fournie � la commission nationale de contr�le et de gestion (CNCG). Un dossier d�fendu bec et ongle par Karine Savina, et un appel au financement participatif, avait finalement permis au Cercle de valider administrativement sa mont�e.

Olid Yoann

Credit photo : Nicolas Goisque

Alors que le Cercle Dijon Bourgogne joue son maintien sportif  dans l'�lite en ce moment m�me, la CNCG a elle refus� le dossier budg�taire du club dijonnais pour la saison prochaine et demande sa r�trogradation en D2.  Le CDB va faire appel de la d�cision.

 

Alors que le Cercle Dijon Bourgogne joue son maintien sportif  dans l'�lite en ce moment m�me, la CNCG a elle refus� le dossier budg�taire du club dijonnais pour la saison prochaine et demande sa r�trogradation en D2.  Le CDB va faire appel de la d�cision.

 

Comme chaque fin de saison � Dijon, le CDB se bat sur les terrains, mais aussi dans les bureaux.

L'�quipe de Christophe Mar�chal est actuellement engag�e dans un mini-championnat pour ne pas �tre r�trograd�e en D2 : Les Play-Downs. S'il rendra son verdict sportif � la fin du mois, la bataille administrative devrait elle aussi animer l'�t�.

Ce mardi 19 mai, la commission nationale de contr�le et de gestion a rejet� le � maintien � administratif dans l'�lite du club dijonnais, apr�s une premi�re lecture du dossier budg�taire pour la saison 2015/2016.

Si contrairement � l'ann�e derni�re, le budget est � l'�quilibre, �a ne suffit pas � la CNCG, qui avait demand� au club de gommer une partie de son passif de 88 000 euros. � Engagement  du club � apurer sa situation financi�re non respect� � explique la commission, qui demande donc la r�trogradation en D2 de Dijon.

La pr�sidente  du CDB Karine Savina va �videmment faire appel pour se donner un peu plus de temps et tenter d'apporter les garanties suffisantes � une commission � de plus en plus rigoureuse et impliqu�e �.

Une situation d�j� v�cue par le club l'ann�e pass�e : Si sportivement, le parcours  en D2 avait �t� superbe, permettant l'acc�s � l'�lite, le CDB avait failli ne pas go�ter � la premi�re division par manque de garantie financi�res fournie � la commission nationale de contr�le et de gestion (CNCG). Un dossier d�fendu bec et ongle par Karine Savina, et un appel au financement participatif, avait  finalement permis au Cercle de valider administrativement sa mont�e.