Hockey sur glace : Pour le DHC ça sera la D1 au mieux ...

Dans le meilleur des cas le DHC descendra et restera plusieurs saisons en D1. Voilà la demande qu'a formulée le club à la ligue. C'est l'information déterminante révélée ce mercredi soir lors de la conférence de presse du président Geantet. Vendredi nous apprenions que le dossier financier du club avait été refusé par la commission d'étude des finances de la ligue Magnus et donc que le maintien dans cette ligue était compromis.

5 juillet 2017 à 14h30 par 45

K6 FM

Dans le meilleur des cas le DHC descendra et restera plusieurs saisons en D1. Voilà la demande qu'a formulée le club à la ligue. C'est l'information déterminante révélée ce mercredi soir lors de la conférence de presse du président Geantet. Vendredi nous apprenions que le dossier financier du club avait été refusé par la commission d'étude des finances de la ligue Magnus et donc que le maintien dans cette ligue était compromis.


Le club avait déclaré qu'il s'exprimerait sur ce dossier lundi dans l'après-midi, or aucun communiqué n'avait été publié. Ce silence n'était pas de bonne augure.


Finalement le DHC a renoncé à lutter pour faire valider ses comptes. Aucun recours ne va donc être déposé et le Dijon Hockey Club va accepter cette relégation. Reste à savoir si ça sera en D1 ...


Partir pour mieux revenir ?


Faute de subventions, de structures suffisantes et malgré l'équilibre financier, le club souhaite rester en D1 afin de consolider ses comptes et être plus compétitif pour son retour en ligue Magnus.


Le comité directeur, réuni samedi matin, aurait estimé que le DHC dans la situation actuelle n'aurait plus sa place en ligue Magnus et ferait un excellent candidat à la D1 pour au moins deux ans, le temps de se refaire la cerise.


« On ne voit plus Dijon avoir ses chances de jouer durablement en Ligue Magnus. Aujourd'hui notre place est en première division. On est plus à notre place en termes d'infrastructures et de structuration du club » a déclaré le président Géantet.


Quid des joueurs arrivés à l'intersaison ?


La question va maintenant se poser quant à la pérennité des contrats signés ces dernières semaines, qui partira, qui restera ? Réponse dans les prochains jours. Une chose est sûre, le Président Geantet s'il veut rester maître du palet va devoir remobiliser ses troupes et ficeler un projet solide pour l'équipe et ses partenaires.


Des pistes d'évolutions sont envisagées.


Parmi les pistes d'améliorations envisagées par le club, un rencontre s'impose avec les élus pour savoir si ils comptent créer une nouvelle structure adéquate. « Sans nouvelle structure on arrivera pas à survivre très longtemps » regrette Olivier Ritz président de l'association DHC.


Par ailleurs ce dernier affirme que  "le club aurait intérêt à davantage développer sa relation avec Besançon."


Le dilemme de la formation


Les dirigeants du club dijonnais relèvent aussi des incohérences entre la structure du club et le format de la SaxoPrint Ligue Magnus au niveau de la formation.�?� « Concernant la formation, les matchs de U20 et de Ligue Magnus ont lieu le dimanche après midi. Les joueurs ne peuvent pas donc être à la fois présents en U20 et en Magnus et nous n'avons pas l'effectif suffisant pour remplacer d'éventuels absents dans l'effectif U20. »


Une relégation en D1 permettrait au club de faire davantage évoluer ses jeunes puisque les matchs de D1 se disputent le samedi. Le DHC n'est selon ses dirigeants pas en mesure d'assurer financièrement dans le même temps sa formation et le développement de l'équipe Elite au plus haut niveau.


Pour conclure


Le sort du club est donc désormais dans les mains de la ligue et des instances décisionnelles. Si le club n'est pas admis en D1, la question de sa pérennité se posera réellement.


Le Dijon Hockey Club est finalement victime de son succès et est peut être devenu trop gros trop rapidement ...


Alexis Kynigopoulos