Ils organisent un salon viticole à Beaune pour découvrir les cépages rares

5 anciens étudiants du CFA viticole de Beaune ont lancé en 2016 un salon des cépages rares, oubliés ou interdits. La 3eme édition a lieu ce week-end.

16 février 2019 à 9h00 par la rédaction

K6 FM
Les 5 organisateurs de ce salon sont des anciens �tudiants du CFA viticole de Beaune
Crédit: DR

Ce salon dégustation/vente réunit différents vignerons cultivant des cépages oubliés ou interdits. Nous faisons appel à d’autres acteurs tels que des associations comme wine mosaic qui milite pour une vinodiversité, des conservatoires ou encore Ponthus de Thyars qui conservent plus de 60 clones de Chardonnay différents, des centres de recherches également avec la sicarex et leurs 4 cépages résistants, des réalisateurs de documentaire comme « Vitis Prohibita » réalisé par Stephane Belay. Nous présentons aussi des livres qui gravitent autour de la viticulture et de la vinification mais également des BD comme « Les Ignorants » d’Etienne Davodeau ou encore « Un Grand Bourgogne oubliées » réalisé par Hervé Richez et dessiné par Boris Guilloteau qui a d’ailleurs dessiné l’affiche de cette édition 2019 du salon des cépages rares.

Nous trouvons nos vignerons par le biais de salon ainsi que de recherches. Nous essayons de trouver des vignerons qui sont autant sensibles à la préservation de leurs terroirs qu’à leurs cépages. Nous renouvelons au maximum les vignerons chaque année pour apporter de la nouveauté. Nous en gardons quelques-uns d’une année sur l’autre, comme monsieur Garnier qui cultive encore le Jacquez. Nous réinvitons des vignerons d’une année sur l’autre afin de pouvoir voir sur le long terme les adaptations aux différents millésimes.

Nous souhaitons mettre en avant tout ces cépages qui pour nous sont dans l’ombre des AOC, nous voulons présenter la diversité des cépages, mettre en avant le travail de conservation à travers la culture et l’histoire. Nous recevons chaque année des jeunes dans le vin qui ont pour but de s’installer et qui sont sensibles de découvrir des cépages de leurs régions mais également à les replanter. Par exemple les deux jeunes vignerons, Emilien Jean qui produit de l’Abouriou dans le marmandais et Thomas Frissant qui cultive du Fié gris en Touraine.

Tous ces vignerons sont impliqués dans cette envie de façon remarquable car ils maintiennent un héritage régional mais également une qualité qui est fabuleuse.

La 3ème édition de ce salon se déroule tout le samedi et dimanche à la Chapelle Saint-Etienne avec en clôture une diffusion en avant-première d’un documentaire sur les cépages interdits « Vitis prohibita » à l’atelier du cinéma.

Communiqué du comité d’organisation