Immobilier d’entreprise à Dijon : les professionnels tirent la sonnette d’alarme

Les derniers chiffres de l’observatoire de l’immobilier d’entreprise de Côte-d’Or, IMDEX, alimenté par six spécialistes de la transaction et animé par Invest in Côte-d’Or, l’outil de promotion de la CCI, posent la question de l’attractivité de la métropole Dijonnaise.

8 mars 2019 à 5h28 par Traces Écrites News

K6 FM
41.800 m� de bureaux et 59.500 m� de locaux industriels, essentiellement de seconde main, �taient en
Crédit: IMDEX/CCI 21

A elle seule, la vente par CBRE, de l’ancien site de Schneider Electric au fabricant de remorques Erdé, représente plus du tiers des ventes de locaux industriels conclues en 2018. Une autre opération significative, dans l’immobilier de bureaux cette fois, signée fin janvier (donc non comptabilisée dans le bilan 2018) par BNP Paribas Real Estate porte sur 9.503 m2 dont 6.732 m2 seront occupés en 2021 par les services informatiques du groupe bancaire BPCE.

Les six professionnels partenaires (Arthur Loyd, BNP Paribas Real Estate, CBRE Impact, Cushman & Wakefield, Noeva Immobilier et Voisin Immobilier) de l’observatoire de l’immobilier d’entreprise de Côte-d’Or IMDEX créé par Invest in Côte-d’Or, l’outil de promotion de la CCI, étaient unanimes hier 7 mars à la présentation du bilan 2018 du marché immobilier de bureaux et des locaux d’activités en Côte-d’Or. Plusieurs facteurs freinent le marché à Dijon qui capte l’essentiel des transactions du département (97% du volume des ventes de bureaux, 82% pour les locaux industriels et 49% pour la logistique).

La pénurie de programmes neufs à Dijon – constatée depuis 2016 – explique un recul de 33% des transactions de surfaces de bureaux qui se sont établies à 25.049 m2 en 2018 sur une offre disponible de 41.800 m2. 

Pour lire la suite de cet article, rendez-vous sur le site de Traces Ecrites News