L’agence de l’eau a investi 43,1 millions d’euros en 2019 en Bourgogne?Franche?Comté et dans le Grand-Est

43,1 millions d’euros ont été investis par l’agence de l’eau en 2019 en Bourgogne‐Franche‐Comté et dans le Grand-Est pour divers projets en faveur de l’eau.

10 février 2020 à 17h34 par la rédaction

K6 FM
Crédit: Photo dillustration K6FM

En 2019, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a soutenu 521 projets portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations pour améliorer la qualité des eaux et des milieux aquatiques, en Bourgogne?Franche?Comté et Grand?Est. Elle leur a accordé plus de 43 millions d’euros d’aides financières dont le tiers a soutenu directement les actions des territoires qui contribuent à s’adapter au changement climatique, un enjeu majeur du programme « Sauvons l’eau » 2019?2024 de l’agence de l’eau. 

Les chiffres clés du territoire en 2019

61 % des aides (26,1 M€) sont attribués aux opérations d’amélioration de l’assainissement et de l’eau potable, portées par les collectivités, avec :

- 21 M€ alloués à la réduction des rejets de pollution domestique, dont 9,8 M€ pour le traitement des eaux usées et 11,2 M€ pour mieux gérer leur collecte, notamment par temps de pluie (6,3 M€),  

- 5,1 M€ octroyés à l’eau potable.   Les travaux de mise à niveau des équipements des collectivités en zone de revitalisation rurale représentent près de 40 % de ces aides : 10,1 M€, dont 6,4 M€ pour l’assainissement et 3,7 M€ pour l’eau potable.

19 % des aides (8,2 M€) vont à la réduction de la pollution agricole, avec la quasi?totalité (8 M€) sous forme d’enveloppes déléguées à l’agence de services et de paiement (ASP), pour le reversement d’aides directes aux agriculteurs, en vue de soutenir les changements de pratiques (conversion à l’agriculture biologique en particulier) sur des territoires prioritaires en termes de restauration de la qualité de l’eau (pesticides, nitrates et aires d’alimentation de captages).

13 % des aides (5,4 M€) bénéficient à la préservation et la restauration des milieux aquatiques, avec 2,6 M€ pour restaurer la morphologie et la continuité des cours d’eau, 1,2 M€ pour la préservation des zones humides, 0,9 M€ pour l’animation territoriale de cette thématique milieux, et 0,6 M€ pour la restauration de la biodiversité dans le cadre de l’appel à projet lancé par l’Agence de l’eau.

Des plantations de haies en faveur de la biodiversité en BOURGOGNE?FRANCHE?COMTE

Dans le cadre de l’appel à projets « eau et biodiversité 2019 » de l’agence de l’eau, la Chambre régionale d’agriculture Bourgogne?Franche?Comté va planter 12 800 mètres linéaires de haies et 320 arbres isolés dans les secteurs du Val de Saône en Saône?et?Loire et en Côte?d’Or, du Pays Graylois (Haute?Saône), de la Plaine du Jura et dans le bassin versant de l'Allan/Allaine (Doubs/Territoire de Belfort). Ces actions s'inscrivent dans la stratégie régionale en matière de biodiversité et permettront la restauration et la préservation de corridors écologiques au sein de la trame turquoise. L’aide de l’agence de l’eau s’élève à 349 300 euros.