L’ARS de Bourgogne-Franche-Comté renouvelle ses conseils pour limiter la circulation du COVID-19

Dans son point quotidien de ce mercredi soir sur l’évolution de l’épidémie de COVID-19 en Bourgogne-Franche-Comté, l’Agence Régionale de Santé insiste sur la nécessité de garder une vigilance collective, notamment sur les personnes les plus âgés et les plus fragiles. Ci-dessous le communiqué.

13 mai 2020 à 14h50 par la rédaction

K6 FM
Crédit: Photo dillustration K6FM

La reprise de la vie sociale depuis le début de la semaine exige une vigilance collective, notamment des plus âgés et des plus fragiles. L’ARS Bourgogne-Franche-Comté renouvelle ses conseils pour limiter la circulation du virus.


Ce 13 mai, les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté prennent en charge 879 malades présentant des formes graves du coronavirus, dont désormais moins de 100 en réanimation (96). Santé publique France recense 953 décès en milieu hospitalier et près de 2 900 personnes (exactement 2 887) sont sorties d’hospitalisation.


« L’épidémie est toujours active et évolutive », souligne le ministère des Solidarités et de la Santé. Le retour à la vie sociale doit se conjuguer au respect de toutes les mesures barrière, dont le port du masque grand public lorsque la distance physique minimale d’un mètre ne peut être respectée.


L’ARS rappelle qu’il est indispensable de se laver régulièrement les mains, de tousser et éternuer dans son coude, de se moucher dans des mouchoirs à usage unique à jeter immédiatement après usage, de ne pas se serrer la main ni s’embrasser, et d’éviter de se toucher le visage.


Les personnes âgées ou souffrant de pathologies chroniques (atteintes respiratoires, cardiaques, obésité, diabète…) considérées comme des facteurs de risque de développer une forme grave de la maladie, sont appelées à la plus grande prudence tant que le virus circule. L’Agence Régionale de Santé les invite à prendre l’attache de leur médecin et à réduire au maximum leurs contacts.