L'ATMO alerte sur les pollens de bouleau en Bourgogne-Franche-Comté

Dans un communiqué envoyé ce vendredi après-midi, l’ATMO (la structure qui surveille la qualité de l’air dans la région) indique un risque allergique élevé pour ces prochains jours en Bourgogne-Franche-Comté dû aux pollens de bouleau.

3 avril 2020 à 13h24 par la rédaction

K6 FM
LATMO dispose de plusieurs stations de mesure de la qualit� de l'air, comme ici place du 30 octobre
Crédit: K6FM

Les conditions météorologiques actuelles sont favorables à la pollinisation des arbres, en particulier des bouleaux, espèce fortement allergisante. En conséquence, il est attendu pour cette semaine un risque allergo-pollinique élevé (indice de 4/5) pour une majeure partie de la Bourgogne-Franche-Comté. D’après les observations du RNSA (www.pollens.fr), d’autres régions sont touchées.

Le pollen de bouleau a un potentiel allergisant fort : quelques grains dans l’air suffisent pour déclencher une réaction allergique chez les sujets sensibles (rhinite, conjonctivite, asthme, urticaire, eczéma...).

Cet indice justifie donc, ce vendredi 3 avril, le lancement d’une alerte pollen sur l’ensemble de la région BFC. Cette situation devrait perdurer dans les prochains jours, seules les averses pouvant apporter un peu de répit aux personnes allergiques.

Comment se protéger des pollens de bouleau en période de confinement ?

Il est recommandé aux personnes allergiques de suivre leurs traitements (et de ne pas les stopper) ou de consulter un médecin (privilégier la téléconsultation). Il est à noter que les médicaments antiallergiques /antihistaminiques ne sont pas contre-indiqués et peuvent soulager. Pour limiter les risques d’exposition :

Restez chez vous ;

Aérez votre logement régulièrement le matin ou le soir ;

En cas de déplacement exceptionnel en voiture, roulez vitres fermées, notamment en campagne ; Evitez de mettre à sécher le linge dehors.

 

Des symptômes de l’allergie similaires à ceux du COVID-19 ?

Les signes habituels de l’allergie aux pollens sont le nez qui coule, des éternuements, les yeux qui piquent, de l’asthme... A l’inverse, le COVID-19 provoque des symptômes inhabituels tels de la fièvre, des courbatures ou encore une grande fatigue. Les symptômes de l’allergie sont les mêmes tous les ans. En cas de symptômes inhabituels, il est conseillé aux personnes allergiques de consulter un médecin en téléconsultation. Par ailleurs, les personnes souffrant d’allergie au pollen ne font pas partie des personnes classées « à risque » par le Ministère de la santé.

 

Communiqué de l’ATMO de Bourgogne-Franche-Comté