Actualités régionales

L’emploi salarié privé est reparti à la hausse au 1er trimestre 2019 dans la région, surtout dans l’intérim

05 juillet 2019 à 06h30 Par la rédaction
Crédit photo : INSEE

C’est l’information principale qui ressort du dernier communiqué de l’INSEE de Bourgogne-Franche-Comté publié ce jeudi soir : l’emploi salarié privé est reparti à la hausse au 1er trimestre 2019 dans la région, surtout dans l’intérim.

Après avoir stabilisé ses effectifs au trimestre dernier, l’emploi salarié est en légère progression de 0,1 % en Bourgogne-Franche-Comté au premier trimestre 2019, ce qui n’était pas arrivé depuis fin 2017. Ce regain tient notamment à la hausse de 0,2 % de l'emploi salarié privé, une première depuis un an. À l'opposé, l'emploi public recule de 0,3 % : la stabilisation du trimestre dernier n'aura été que ponctuelle. La situation demeure plus favorable au niveau national, où l'emploi salarié augmente de 0,4 % au premier trimestre 2019. Comme au niveau régional, c'est le privé qui porte la hausse, en progression de 0,5 %, tandis que le public est stable.

Net rebond de l’intérim

Dans la région, l’intérim progresse de 3,1 % ce trimestre après une année 2018 de recul ininterrompu. Ainsi, si la région, au premier trimestre 2019, compte 1 200 intérimaires de plus qu’au trimestre précédent, elle en perd tout de même 2 500 sur un an. La reprise amorcée au dernier trimestre se confirme dans la construction (+ 0,6 %), les services marchands hors intérim (+ 0,1 %) et le commerce (+ 0,1 %).

Dans l’industrie, le repli continue : un recul de 0,2 % ce trimestre soit 330 emplois en moins. Sur un an, 1 000 emplois ont été perdus. L'agroalimentaire est le seul secteur de l’industrie qui résiste, avec des gains d'emplois conséquents ce trimestre. Les services non marchands enfin reculent de 0,2 %, soit près de 800 emplois en moins. Au niveau national, l’emploi progresse dans tous les secteurs d’activité ce trimestre et l’évolution est à chaque fois plus favorable qu’en Bourgogne-Franche-Comté, hormis pour l’intérim qui augmente davantage dans la région.

L’hébergement-restauration en forte hausse

Dans la région, hors intérim et industrie agroalimentaire, c'est dans l'hébergement-restauration que les gains d'emplois sont les plus prononcés ce trimestre. Ce secteur fait partie de ceux qui progressent le plus sur un an, derrière l'information communication. Les secteurs dynamiques au trimestre précédent, comme le transport et les services aux entreprises, gagnent peu d'emplois, voire en perdent significativement dans le cas de l’information communication.

Des gains d’emplois dans quasiment tous les départements de la région

Au premier trimestre 2019, l’emploi salarié est en hausse dans cinq des huit départements de la région, hausse comprise entre 0,1 % dans le Doubs et 0,3 % dans le Jura. Cette dynamique est portée plus particulièrement par l’intérim, en croissance de 6,5 % en Haute-Saône et de 6 % en Saône-et-Loire. La Côte-d’Or et le Jura bénéficient également de hausses dans l’industrie et dans la construction. L’emploi reste relativement stable dans la Nièvre et dans l’Yonne. Il se replie de 0,5 % dans le Territoire de Belfort en raison notamment de pertes dans l’industrie et l’intérim.

Communiqué de l’INSEE de Bourgogne-Franche-Comté