La premiere rame TER Regiolis habillee aux couleurs de la Region et de la marque Mobigo

Michel Neugnot, 1er vice-président de la Région en charge des transports, Eric Cinotti, directeur régional SNCF Mobilités et Jérôme Grand, directeur territorial SNCF Réseau, ont présenté ce mercredi en gare de Dijon la première rame TER habillée aux couleurs de la Région et de la nouvelle marque des mobilités régionales « Mobigo Bourgogne-Franche-Comté ».

19 juillet 2018 à 5h20 par Fabrice Aubry

K6 FM
Crédit: Photo@V.Arbelet

L’occasion de rappeler le rôle désormais déterminant de la Région en matière de transport et de mobilité et de faire le point sur la modernisation du parc de trains circulant en
Bourgogne-Franche-Comté.

Développer la mobilité « partout et pour tous »

Adoptée en 2015, la loi Notré (Nouvelle organisation territoriale de la République) confie aux Régions un rôle stratégique dans le développement des offres de mobilité et dans leur organisation, en lien avec les autres autorités organisatrices que sont principalement les métropoles, les communautés urbaines, d’agglomérations et de communes, et les communes.

Historiquement gestionnaire des trains régionaux, la Région se voit dorénavant confiée, à la place des Départements (hors Territoire de Belfort), l’organisation des transports interurbains par car et des transports scolaires (hors autorités organisatrices de la mobilité urbaine et à l’exception du transport des élèves en situation de handicap).

Désormais acteur majeur de la mobilité, la Région Bourgogne-Franche-Comté va coordonner l’ensemble de la chaîne de mobilité, quel que soit le mode de déplacement (vélo, covoiturage, autopartage, bus, tram, car, train…), en plaçant l’usager au cœur de sa stratégie : le bon moyen de transport, au bon endroit, au bon moment, à un coût soutenable par la collectivité et à un prix acceptable par les voyageurs. C’est pourquoi, en complément d’une offre ferroviaire et routière structurante, la Région développe de nombreuses initiatives pour faciliter les déplacements du  premier et au dernier kilomètre, avec un véritable réseau multimodal accessible partout et par tous (appel à projets mobilité rurale, plateformes de mobilité solidaire, covoiturage, autopartage, abris-vélos en gare…).

L’investissement dans le rail, colonne vertébrale des mobilités en Bourgogne Franche-Comté, se traduit dans un partenariat global entre la Région et SNCF. D’abord par une convention TER Bourgogne-Franche-Comté adoptée en mai 2018. Ensuite par l’engagement qu’aucune ligne ne sera fermée grâce à des investissements de maintenance et de modernisation en région. Enfin, avec l’acquisition de nouveaux matériels tels que  les « Régiolis », modernes, confortables et écologiques car plus légères.

 

Mobigo Bourgogne-Franche-Comté, la marque des mobilités régionales

Pour donner de la visibilité et de la cohérence à cette nouvelle politique, la Région a créé une nouvelle marque de mobilité régionale : Mobigo Bourgogne?Franche?Comté qui couvre l’ensemble de ses solutions de mobilité proposées par la Région. Cette marque va être déployée progressivement sur de nombreux supports (véhicules et matériels roulants, abris-vélos, poteaux d’arrêts routiers, distributeurs de billets, documentation et fiches horaires…). Elle apparaît pour la première fois sur une rame TER récemment mise en service.

Chiffres clés

Les trains : un matériel ferroviaire qui se renforce avec des rames plus modernes

L’investissement de la Région pour acquérir 24 trains Régiolis est de 163 millions d’euros. 12 rames sont déjà livrées et en circulation au service de l’ambition de desserte voulue par la région. 12 trains Régiolis seront encore à livrer d’ici 2020.

Le parc de trains de la Région Bourgogne-Franche-Comté est composé de 137 rames :

-     12 trains Régiolis (Alstom) ;

-     57 trains BGC, ZGC ou XGC (Bombardier) ;

-     39 trains X73500 (Alstom) ;

-     18 trains Corail ;

-     8 trains Z9600 ;

-     3 trains V2N (trains à deux niveaux).

Le réseau régional : un maillage territorial pour une mobilité partout et pour tous

-      22 lignes ferroviaires

-      115 lignes routières régulières

-      70 lignes de proximité : lignes de marché, virtuelles et de transports à la demande (TAD)

-      886 millions de voyageurs/km sur le réseau régional TER ;

-      2,1 millions de voyages annuels sur les lignes régulières de car ;            

-      44 000 voyages annuels sur les lignes de proximité et les transports à la demande délégués aux structures communales et subventionnés par la Région.

Les transports scolaires : une compétence de premier plan pour les mobilités régionales

-      Plus de 140 000 élèves pris en charge quotidiennement (ou qui bénéficient d’une aide régionale au transport) ;

-      3 045 circuits scolaires sont organisés chaque jour (auxquels s’ajoutent le réseau ferroviaire régional et les lignes routières interurbaines régulières).

Quelques dates-clés

  • 1982 :les Régions se voient attribuer la compétence en matière de transports régionaux de voyageurs, en complément de celle attribuée aux Départements ;
  • 2002 : les Régions deviennent Autorité organisatrice des transports ferroviaires régionaux (AOT)
  • 2015 :les Régions deviennent compétentes en matière de transports interurbains, scolaires et à la demande ;
  • 2018-2019 :la Loi d’orientation sur les mobilités (LOM) devrait faire des Régions, des Autorités organisatrices des mobilités régionales (AOMR), responsables du pilotage de l’ensemble des solutions de mobilité sur leur territoire, en partenariat avec les collectivités locales et les autorités organisatrice de mobilité.

Communiqué du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté