Le DFCO Féminin bien lancé à l'assaut de la Division 2

Pour son 3e match seulement disputé cette saison en Division 2, le DFCO Féminin a confirmé ses ambitions en s'imposant 6-2 face au FA Marseille. Dijon signe sa 2e victoire, avec 2 matchs en retard.

11 octobre 2015 à 10h34 par 45

K6 FM

Pour son 3e match seulement disput� cette saison en Division 2, le DFCO F�minin a confirm� ses ambitions en s'imposant 6-2 face au FA Marseille. Dijon signe sa 2e victoire, avec 2 matchs en retard sur 5 journ�es de championnat.

Il est bien difficile en ce d�but de saison de juger de la qualit� du DFCO F�minin. Ce dimanche, alors que se jouait la 5e journ�e de D2, l'opposition du jour entre DFCO et le FAMF n'�tait que la 3e du championnat pour Dijon. La faute, ces derni�res semaines � 2 matchs annul�s pour des raisons diverses : la premi�re journ�e avait �t� report�e en raison du d�c�s dans un h�tel dijonnais du coach d'Aurillac. La 4e journ�e elle, avait vu un d�placement dijonnais � V�ore Montoison annul� pour raison de terrain impraticable. 

Sur le terrain cependant, les Rouges semblent bien lanc�es : Apr�s une d�faite frustrante 0-3 � Grenoble (2e journ�e), le DFCO avait corrig� Mac�n 7-0 (3e journ�e). Il en fut presque de m�me pour la r�c�ption de la Football Association Marseille F�minin � l'occasion de cette 5e journ�e : 

Dominatrices en premi�re mi-temps, les Dijonnaises sont rentr�es au vestiaire avec 3 buts d'avance : Bultel et Bouillot par deux fois ayant r�ussi a profit� des largesses d�fensives marseillaises. Mais le d�but de saison "hach' et un presque logique rel�chement des joueuses allaient provoqu� un manque de rythme pour DIjon � l'heure de jeu qui malgr� le 4e but de Pacaud, allait voir des Marseillaises revanchardes r�duire l'�cart (4-2 apr�s 80 minutes.) Finalement, Dijon faisait le dos rond, Chanudet redonnait de l'avance � son �quipe avant qu' Oph�lie Cuynet ne nettoie la lucarne pour assurer la victoire dijonnaise 6-2.

Avec 2 larges victoires en 3 matchs, le DFCO F�minin semble avoir les moyens de son ambition. Celle, � court terme, de jouer dans l'�lite : "Il y a du mieux dans cette �quipe, avec beaucoup de qualit� offensive, mais plusieurs d�tails sont encore � r�gler. Mais je ne suis pas inquiet, il nous faut plus de r�gularit�, et alors notre �quipe, o� les recrutements ont �t� bons, sera bat�e pour une place sur le podium" confie le coach Samuel Riscagli. D�s dimanche prochain, en d�placement � Nivolet, les Dijonnaises tenteront donc, comme leurs homologues masculins, de poursuivre leur bon d�but de saison et de croire un peu plus, jour apr�s jour, � la Ligue 1.

Yoann Olid