Le Grand Dijon lance une grande enquête sur les déplacements urbains

Le Grand Dijon démarre cette semaine et jusqu'à mars 2016 une grande enquête auprès des habitants de l'agglomération sur leurs habitudes de déplacement et leur vision des transports urbains, afin de juger de la qualité de ses installations et de développer des pistes d'améliorations. 5000 personnes seront interrogées.

9 décembre 2015 à 1h25 par 45

K6 FM

Le Grand Dijon démarre cette semaine et jusqu'à mars 2016 une grande enquête auprès des habitants de l'agglomération sur leurs habitudes de déplacement et leur vision des transports urbains, afin de juger de la qualité de ses installations et de développer des pistes d'améliorations. 

Cette enquête qui s'inscrit dans une réflexion nationale autour de la mobilité en ville s'intitule Enquête Déplacements Grands Territoires (EDGT). Elle sera mise en place conjointement par le Grand Dijon, le Conseil Départemental de la Côte-d'Or et l'Etat. 

Pendant 3 mois, des foyers de 113 communes seront tirés au sort puis interrogés sur leur habitudes de transports et leur vision des installations en place. LINO, Tramway, service d'autopartage, pistes cyclables... le Grand Dijon cherche à savoir si ces nouvelles dispositions ont changé les habitudes de déplacement des utilisateurs.

En tout, 5000 personnes seront questionnées par un bureau indépendant, soit par téléphone, soit physiquement lors d'un rendez-vous planifié. Une fois récoltées, leurs réponses seront anonymisées et transmise au Cerema (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement, anciennement Certu) pour faire l'objet d'une analyse à l'échelle nationale.

�?� 24 communes enquêtées à domicile : AHUY, BRESSEY-SUR-TILLE, BRETENIERE, CHENOVE, CHEVIGNY-SAINT-SAUVEUR, CORCELLES-LES-MONTS, CRIMOLOIS, DAIX, DIJON, FENAY, FLAVIGNEROT, FONTAINE-LES-DIJON, HAUTEVILLE-LES-DIJON, LONGVIC, MAGNY-SUR-TILLE, MARSANNAY-LA-COTE, NEUILLY-LES-DIJON, OUGES, PERRIGNY-LES-DIJON, PLOMBIERES-LES-DIJON, QUETIGNY, SAINT-APOLLINAIRE, SENNECEY-LES-DIJON, TALANT.

Les 89 autres communes concernées feront l'objet d'entretien téléphonique.

Yoann Olid