Actualités locales

Le projet « smart citizen » de Genlis se poursuit

16 avril 2019 à 19h18 Par la rédaction
Crédit photo : Conseil départemental de la Côte d'Or

Le programme d’innovations « Futurs 21 » vise à faire de la Côte-d’Or le laboratoire des modes de vie de demain. A l’origine de ce programme, on retrouve trois partenaires issus des sphères publiques et privées : le Département de la Côte-d’Or, les membres du Cercle Entrepreneurs et Territoires et un cabinet de conseil (Deloitte Développement Durable).

Tous ces acteurs sont convaincus que c’est au niveau local, en partant des territoires, que seront inventés les modes de vie de demain, qui génèrera la croissance de demain. Et parmi les initiatives regroupées au sein du programme Futurs 21, le projet « Smart Citizen » de Genlis fait figure de précurseur.

Genlis, 5.400 habitants, située en zone périurbaine, à 15 minutes de Dijon, est une ville marquée par des décennies d’activité agricole et industrielle. A travers « Smart Citizen », les Genlisiens ont la possibilité d’expérimenter en temps réel, au quotidien, ce que seront les modes de vie de demain. C’est un projet unique en France, car le projet de Genlis part des habitants, de leurs idées innovantes et de leur participation active. De grands opérateurs ont déjà montré leur intérêt pour cette aventure : Suez, Transdev, GRDF, Orange, Enedis ou encore le Crédit Agricole.

Le samedi 6 avril 2019, Vincent DANCOURT, maire de Genlis et conseiller départemental du canton, ainsi que François-Xavier DUGOURD, 1er Vice-Président du Département de la Côte-d’Or, et à l’origine du programme Futurs 21, ont lancé officiellement « Smart Citizen » à la salle de l’Agora de Genlis.

En amont de cette réunion, les habitants de la commune ont été consultés dans le cadre d’une grande enquête. Ils ont tous reçu un courrier du maire Vincent DANCOURT, qui a poursuivi, en parallèle, un dialogue direct avec les Genlisiens.

La restitution de cette enquête s’est donc faite le samedi 6 avril dernier, à la salle de l’Agora de Genlis. Dans la foulée, ont été lancés des ateliers citoyens consacrés à chacune des thématiques soulevées par les Genlisiens dans le questionnaire : bien vivre chez soi, s’alimenter, s’équiper et s’entraider, se déplacer et agir pour la nature et la biodiversité. Pendant toute cette matinée, les Genlisiens, accompagnés des chercheurs de l’université de Bourgogne, ont planché sur ces sujets et des idées concrètes et audacieuses ont été avancées.

Monter un défi mobilité, encourager les déplacements doux dès le plus jeune âge, lancer un Fab Lab pour la récupération des déchets, créer une appli « êtes-vous locavore ? », organiser des événements autour de réseau d’échange et de convivialité… Des changements de comportements sont possibles et réalisables, dès maintenant, aussi bien individuellement que collectivement. A Genlis, le 6 avril, chacun l’a bien compris. Les prochains groupes de travail s’annoncent donc des plus intéressants !

Communiqué du Conseil départemental de la Côte d’Or