Le repli de l’emploi dans le secteur privé se confirme au 3e trimestre 2019 en Bourgogne-Franche-Comté

Selon le dernier communiqué de l’INSEE disponible depuis ce jeudi, l’emploi salarié de Bourgogne-Franche-Comté se replie de 0,2 % au troisième trimestre 2019, davantage qu’au trimestre précédent. Ci-dessous le communiqué de l’INSEE.

8 janvier 2020 à 9h12 par la rédaction

K6 FM
Crédit: Photo dillustration INSEE

Baisse de l’emploi privé, stabilité dans le public

Pour le deuxième trimestre consécutif, l’emploi salarié privé perd 0,2 % de ses effectifs. L’emploi public, en hausse au trimestre précédent, se stabilise. Au niveau national, l’emploi salarié croît de 0,2 %, sur le même rythme qu’au deuxième trimestre. Le secteur public voit néanmoins sa progression légèrement ralentir à + 0,1 % contre + 0,2 % au trimestre précédent.

Tous les grands secteurs en repli excepté la construction

Dans la région, la situation de l’emploi se dégrade dans les services non marchands avec 220 emplois perdus ce trimestre contre une forte hausse de 1 060 au précédent. Il en va de même dans le commerce qui perd davantage d’emplois ce trimestre.

Dans l’industrie, les services marchands hors intérim et l’intérim, le repli se poursuit, même si celui-ci est moins prononcé qu’au deuxième trimestre. La construction reste stable ce trimestre. Sur un an, ses effectifs progressent de 0,5 %. Au niveau national, les évolutions restent plus favorables que dans la région et ce dans tous les secteurs. En France, quasiment tous les secteurs gagnent des emplois, en particulier la construction qui continue sur sa solide dynamique. Seul l’intérim baisse de 0,4 % ce trimestre.

Nette augmentation dans l’information-communication

Dans la région, l’information-communication est, de loin, le sous-secteur le plus dynamique ce trimestre, + 1 %, devant les services aux entreprises, + 0,1 %.

On assiste à des pertes d'emplois dans tous les autres secteurs, notamment dans la fabrication de biens d’équipements et de matériels de transports ainsi que les services aux ménages. L’hébergement restauration qui baisse légèrement ce trimestre est le secteur qui croît le plus sur un an.