Les aéroports de Dijon et Dole ? Des gouffres pour l'argent public selon la Cour des Comptes

Dans un rapport publié mercredi, la Cour des Comptes appelle les collectivités locales de Dijon et de Dole à stopper immédiatement les subventions à leur aéroport et à se tourner vers des solutions de transports alternatifs. Les deux sites de transports aériens ne seraient pas viable économiquement.

12 février 2015 à 3h26 par 45

K6 FM

 Le rapport de la Cour des Comptes est accablant...

Alors que plus de 21 millions d'euros ont été injectés sur les dernières années dans la gestion de l'aéroport dijonnais, la cour a publié une étude ce mercredi qui assure que la viabilité économique des aéroports de Dijon et Dole n'est pas assurée. En cause notamment : la proximité avec les aéroports internationaux de Lyon, de Bâle et même de Paris, donc les correspondances sont nombreuses par train ou bus. Et la fusion des deux aéroports, un temps envisagé, ne changerait rien.

La cour appelle tout simplement à l'arrêt des subventions publiques pour ces équipements, qui acceuillent moins de 100 000 voyageurs par an. 

Cour des Comptes aéroports dijon dole