Les ambulanciers manifestent ce mercredi à Dijon

« Ambulancier, profession en danger Â». Le 16 septembre, les ambulanciers manifestent partout en France. C'est en réponse à  l'irrespect du gouvernement et aux manœuvres dilatoires de la ministre, Marisol TOURAINE, que la Chambre Nationale des Services d'Ambulances, organisation professionnelle la plus représentative du secteur, appelle les ambulanciers à  manifester sur l'ensemble du territoire ce mercredi 16 septembre. Les ambulanciers de Bourgogne et de Franche Comté convergeront vers Dijon. Devant l'Agence Régionale de Santé, 2 place des Savoirs, entre 13h45 et 16h. Pour Bernard Boccard, Président de la CNSA : " Le mépris, à§a suffit ! Une série de choix fait par le gouvernement a tiré vers le bas un ensemble de professions de santé, a dégradé la qualité sanitaire pour le patient, et a fait payer plus cher le contribuable." Il nous appartient aujourd'hui d'alerter l'opinion, parce qu'il y a urgence : chaque jour, près de 40 000 patients sont transportés en ambulance, 14 millions chaque année ; et pourtant, la profession d'ambulancier est aujourd'hui en danger ». Pour la CNSA, 5 solutions existent pour garantir aux patients une véritable qualité des soins, permettre à  la Caisse Nationale d'Assurance Maladie de réaliser des économies et proposer un modèle pérenne pour les entreprises de transport sanitaire. - Une séparation des enveloppes budgétaires entre prise en charge des patients en ambulance et transport du patient valide, stable et non urgent. L'amalgame qui prévaut aujourd'hui, avec le regroupement dans une seule et màªme enveloppe des ambulances, des VSL et des taxis, n'a pas de sens compte tenu de la réalité économique et de la typologie de prestations incomparables. - Une redéfinition de la garde départementale s'impose. Actuellement mal adaptée, elle déstabilise dangereusement l'équilibre économique vital des entreprises. Elle doit àªtre basée sur le volontariat avec une réponse technique adaptée tel que définie par le référentiel  de la réponse à  l'urgence pré-hospitalière du 5 mai 2009. - Une adaptation de la tarification apparait nécessaire. La CNSA demande en particulier l'instauration d'un assujettissement à  une TVA de 2,1% sur l'Ambulance et le VSL, soit un taux équivalent à  celui des médicaments prescrits et remboursables. - La publication au Journal Officiel du référentiel de compétences ambulancier ainsi qu'un accompagnement sur la mise en place d'un baccalauréat professionnel ambulancier, afin d'encourager à  la professionnalisation. - La généralisation sans délai de la géolocalisation, afin de permettre à  l'Assurance Maladie de suivre les trajets en temps réel et de disposer de leur traà§abilité a posteriori.   Les chiffres-clés du Transport Sanitaire - 5 200 sociétés d'ambulances en France - 50 000 salariés : 95% en CDI, 40% de femmes, 100% d'emplois non délocalisables - 33 millions de transports chaque année, dont 14 millions en ambulances   Communiqué de presse

14 septembre 2015 à 13h52 par Franck Pelloux

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local