Les Nuits des à?toiles : « Une cinquantaine de planètes sont potentiellement habitables »

Pour sa 26ème édition, la Nuit des à‰toiles aura lieu les 28, 29 et 30 juillet prochain à  l'Observatoire des Hautes-Plates, près de la Combe à  la Serpent entre Dijon et Corcelles les Monts. Cette année le thème de l'évènement organisé par l'Association franà§aise d'astronomie est « Terre Habitable Â».

27 juillet 2017 à 3h30 par 45

Pour sa 26ème édition, les Nuits des �?toiles auront lieu les 28, 29 et 30 juillet prochain à l'Observatoire des Hautes-Plates, près de la Combe à la Serpent entre Dijon et Corcelles les Monts. Cette année le thème de l'évènement organisé par l'Association Française d'Astronomie est « Terre Habitable ».

La Terre n'est probablement pas la seule planète de l'Univers à être habitable... Ni même à être habitée ? En découvrant toujours plus de mondes extrasolaires au sein de notre propre galaxie, les astronomes ont mis à jour plus d'une cinquantaine de planètes situées dans la zone habitable de leur étoile et similaires en taille à la Terre. Ces nouvelles « terres habitables » relancent plus que jamais la quête de la vie dans l'Univers.

L'existence des terres habitables fait rêver et interroge sur l'infini variété des habitats naturels. Chaque étoile visible à l'�?il nu dans le ciel d'été, et au télescope, cache sans doute une pluralité de mondes.

Que voir dans le ciel durant les Nuits des étoiles 2017 ?

De 18 h à 20 h : l'étoile la plus proche de la Terre, autrement dit le Soleil. Bien qu'il soit actuellement en période d'activité minimale, des taches et des éruptions peuvent éventuellement être vues au télescope.

Le Soleil se couche à 21 h 30 à Montrouge, mais c'est sur un horizon idéal. Dès 20 h, son observation sera rendue aléatoire par les immeubles.

Dès 20 h, la Lune, en croissant est observable dans de bonnes conditions au télescope. A sa surface, la limite entre l'hémisphère éclairé par le Soleil et l'hémisphère nocturne traverse la mer de la Tranquillité, précisément à l'endroit où Neil Armstrong et Buzz Aldrin ont atterri en juillet 1969.

La Lune reste observable jusque vers 23 h.

Ensuite, elle se rapproche de l'horizon et peut être masquée par des immeubles ou des arbres.
Une étoile brillante se trouve exactement en dessous de la Lune. C'est Spica, de la constellation de la Vierge, distante de 250 années-lumière.

De 22 h à 23 h, Jupiter, la plus grosse planète du Système solaire, est observable à l'�?il nu à droite et en-dessous de la Lune.

Dès 22 h, Saturne est visible à l'�?il nu au-dessus de l'horizon sud. Au cours de la soirée, elle glisse vers l'ouest (vers la droite). Elle se couche après 2 h du matin mais reste observable aisément jusque vers 1 h.

Au télescope, on peut voir facilement les anneaux qui entourent la planète, ainsi que Titan son principal satellite.

Pendant la soirée, l'étoile double très colorée Albiréo (385 années-lumière), dans la constellation du Cygne, est repérable à l'�?il nu.

Ces trois jours seront donc chargés en Astronomie mais pas seulement, au programme des jeux, des goodies, mais aussi des petites conférences afin de permettre à chacun d'appréhender simplementles problématiques astrologiques.

�?È?�L'entrée est gratuite et sans réservation. Chacun est convié, petits et grands mais aussi vacanciers et habitués.

Alexis Kynigopoulos