Ligue 1 : Dijon n'a plus le droit à l'erreur contre Caen

Battu 2-1 sur la pelouse du concurrent messin mercredi soir, le DFCO n'a plus le choix, et devra remporter son match face à Caen ce samedi pour la 25e journée de Ligue 1, nouveau rendez-vous capital pour son maintien en première division.

11 février 2017 à 8h45 par 45

K6 FM

Battu 2-1 sur la pelouse du concurrent messin mercredi soir, le DFCO n'a plus le choix, et devra remporter son match face � Caen ce samedi pour la 25e journ�e de Ligue 1, nouveau rendez-vous capital pour son maintien en premi�re division.

Les joueurs du Dijon Football C�te-d'Or ont eu trois jours pour dig�rer et oublier leur insipide prestation sur la pelouse Saint-Symphorien (voir) lors d'un match pourtant d�terminant contre un concurrent direct � la survie en Ligue 1.

Par chance, le calendrier du championnat va donner aux hommes d'Olivier Dall'Oglio une seconde chance rapide de battre les autres �quipes � la lutte pour le maintien. Dijon (17e) re�oit en effet Caen (16e), autre concurrent direct, ce samedi soir � Gaston-G�rard. Ce stade leur r�ussit plut�t bien (4 victoires, 5 nuls et seulement 3 d�faites) alors que les Normands restent sur une claque 0-4 contre Bordeaux et  n'aiment gu�re jouer hors de leurs bases (1 seule victoire et 9 d�faites).En d�cembre dernier, les deux �quipes s'�taient d�j� rendues coup pour coup (3-3) � d'Ornano, avec un doubl� de Santini, un carton rouge dijonnais d�s la 30e minute et une �galisation des Bourguignons dans les derniers instants.

Mais avant le match de ce samedi,  la rencontre face aux Messins a aussi laiss� des traces c�t� Dijonnais : Loti�s sera absent (suspendu), tandis que Pierre Lees-Melou, Vincent R�fli et Fr�d�ric Sammaritano pointent � l'infirmerie. Le milieu Medhi Abeid lui pourrait finalement �tre align� malgr� sa sortie sur blessure.

Pour battre les Caennais et stopper une s�rie de deux d�faites cons�cutives, Olivier Dall'Oglio a demand� � ses joueurs d'avoir un Ètat d'esprit de guerrier�. Faute de quoi, le DFCO risque d'�tre distanc� dans la course au maintien, et de se compliquer la fin de saison.

Yoann Olid