Ligue 1 : le DFCO rattrapé par Saint-à?tienne en fin de match

Pour son retour au championnat, le DFCO affrontait l'ASSE à l'exétérieur ce dimanche. Dominateurs au score pendant 70 minutes grace à P. Lees-Melou, les Dijonnais ont concédé un penalty et finalement le match nul 1-1 dans les dernières secondes. Frustrant.

16 octobre 2016 à 15h21 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Pour son retour au championnat, le DFCO affrontait l'ASSE à l'exétérieur ce dimanche. Dominateurs au score pendant 70 minutes grace à P. Lees-Melou, les Dijonnais ont concédé un penalty et finalement le match nul 1-1 dans les dernières secondes. Frustrant.

Frustrant, rageant, écoeurant... Au sortir de cette rencontre de la 9e journée de Ligue 1 contre St-�?tienne, beaucoup de qualificatif pouvait coller aux émotions dijonnaises. Car face à un habitué de la première division, le promu dijonnais à une nouvelle fois montrer les crocs. 

Et n'allez pas leur parler de la peur d'aller jouer dans le "chaudron" de Geoffroy Guichard. Pendant une bonne partie de la première mi-temps, le DFCO était chez lui. Plus entreprenants et tranchant, les Bourguignons ont été récompensés à la 22e minute par une belle tête en pleine lucarne de Pierre Lees-Melou (0-1).  Piqués, les Verts ne réagiront quand dans les dernières minutes, forçeant Dijon a reculé et Baptiste Reynet à quelques belles parades. Les Stéphanois réclameront à juste titre un penalty sur un tir contré de la main par Quentin Bernard, mais le DFCO rentre au vestiaire avec un but d'avance.

La deuxième mi-temps n'est qu'une copie de la fin de la première : Dijon recule face aux assauts, inefficaces, de l'ASSE. Balmont, sorti sur blessure, semble manquer à Dijon même si Abeid et Lang tiennent la baraque. Esseulé devant, Loïs Diony travaille dur pour se procurer quelques rares actions. Le promu plie mais ne rompt et se dirige vers une première victoire à l'extérieur cette saison.

Mais St-�?tienne va être récompensé de ses nombreux ballons offensifs à la dernière minute : Perrin, très légerement accroché par Bernard, fait quelques pas hasardeux avant de s'écrouler dans la surface. L'arbitre tergiverse mais accorde finalement un pénalty. Compense-t-il ses décisions précédentes, elles aussi contestables ? Très enervés par le scénario, les Dijonnais s'en prennent à l'homme au sifflet. Reynet prend son carton jaune, Cédric Varrault le rouge, et même les bancs s'invectivent. Sur le pré, Nolan Roux ne se fait pas prier pour transformer le cadeau et permet à Saint-Etienne ne pas être battu. (1-1 score final).

Le retour aux vestiaire sera aussi tendu que cette fin de match, le capitaine dijonnais est obligé d'être éscorté pour ne pas se battre. Quelques minutes après le match, difficile pour Dijon, privé de 2 points précieux, de voir du positif dans ce scénario.

Mais une fois la tête refroidie, les joueurs d'Olivier Dall'Oglio noteront qu'ils occupent la 17e place du classement, qu'ils ont tenu tête à l'ASSE pendant 70 minutes dans son chaudron, et qu'ils sont invaincus depuis 3 matchs. 

Yoann Olid