Ligue Magnus : Le cauchemar continue pour les Ducs

Battus 4-3 ce dimanche soir par Morzine-Avoriaz dans des prolongations tendues, les patineurs du Dijon Hockey Club plongent à la dernière place du classement et voit d'un œil inquiet le début des Play-Down.

1er février 2016 à 3h51 par Franck Pelloux

K6 FM

Battus 4-3 ce dimanche soir par Morzine-Avoriaz dans des prolongations tendues, les patineurs du Dijon Hockey Club plongent � la derni�re place du classement et voit d'une oeil inquiet le d�but des Play-Down.

C'�tait le match de la mort ce dimanche soir � Trimolet entre les Ducs, avant-derniers de Ligue Magnus et les Pingouins de Morzine-Avoriaz, derniers. Des Dijonnais condamn�s � l'emporter pour marquer le plus de points possible contre les concurrents au maintien avant le d�but des Play-Down. L'adversaire du soir �tait peut-�tre au fond du classement, mais ses r�sultats face � ses concurrents directs lui feront d�marrer la phase de maintien dans de meilleures conditions.

Dans ce match domin� par la prudence et les d�fenses, les Dijonnais s'appuient sur leurs bases et placent des contres. Une strat�gie qui a bien march�, les Ducs inscrivant 3 buts en cours de match gr�ce � cette strat�gie. Les Pingouins ne mettaient pas beaucoup plus de rythme mais attendaient qu'une p�nalit� tombe pour Dijon pour profiter de leur sup�riorit� num�rique et recoller au score � chaque fois.

Avec un but chacun � chaque tiers-temps, les prolongations semblaient in�vitables. Et devant un public inquiet et demandant une nouvelle patinoire aux �lus dijonnais, les Ducs subiront une nouvelle p�nalit� qui leur sera fatale. Dijon s'incline 4-3 sur ce but victorieux des Pingouins, � 4 contre 5.
Si le match n'�tait pas d'une intensit� folle, la fin de la rencontre a elle �t� plus tendue, les Dijonnais s'estimant l�s�s tout le match par les arbitres allemands impos�s ce soir-l� par la f�d�ration.

La rage du coach Jonathan Paredes s'est d'ailleurs fait entendre dans les trav�es au coup de sifflet final avant de s'apaiser dans les vestiaires. Plus qu'une v�ritable col�re, c'est la frustration qui semblait s'exprimer sur les visages des Ducs. Apr�s 24 journ�es de championnat, ils pointent � la derni�re place du classement.

Yoann Olid