Loi travail : Les réactions en Côte-d'Or après le recours au 49-3

Le Gouvernement a une nouvelle fois engagé sa responsabilité ce mardi 10 mai pour faire passer la loi travail. Face à cette utilisation de l'article 49-3 de la Constitution, les réactions sont vives en Côte-d'Or, où l'action passe souvent pour un «déni de démocratie». 

11 mai 2016 à 5h02 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Le Gouvernement a une nouvelle fois engagé sa responsabilité ce mardi pour faire passer la loi Travail. Face à cette utilisation de l'article 49-3 de la Constitution, les réactions sont vives en Côte-d'Or, où l'action passe souvent pour un «déni de démocratie».

Pour le conseiller Les Républicains Laurent Bourguignat, c'est « un fiasco de place dans le quinquennat de François Hollande ». Le Dijonnais souligne une « méthode brutale d'autant plus regrettable que le texte a été largement vidé de sa substance au fil de laborieuses réécritures opérées sous les pressions des Députés dits "frondeurs", des manifestations, de l'UNEF, de "Nuit Debout", etc�?� »

Même son de cloche chez François Sauvadet, le député UDI et président du Conseil Départemental de la Côte-d'Or : « C'est l'échec de la méthode d'un Président qui ne parle plus qu'à lui-même faute d'avoir le courage d'engager les réformes utiles pour le pays, réformes qui nécessitent du dialogue. D'autres pays ont réussi. Pas nous. On voit le résultat aujourd'hui et je ne m'en réjouis pas pour l'avenir de la France »

Y.O.