Longvic : Le complexe sportif Véronique Pecqueux-Rolland pour 2016

Le maire de Longvic, José Almeida, a symboliquement posé la première pierre du chantier de construction du futur complexe sportif Véronique Pecqueux Rolland ce jeudi 23 octobre 2014. L'équipement sportif devrait être finalisé à l'été 2016.

23 octobre 2014 à 5h35 par 45

K6 FM

Le maire de Longvic, José Almeida, a symboliquement posé la première pierre du chantier de construction du futur complexe sportif Véronique Pecqueux Rolland ce jeudi 23 octobre. L'équipement sportif devrait être finalisé à l'été 2016.

Le projet d'un complexe sportif à Longvic avait été initié par l'ancienne équipe municipale de Longvic, à la tête de laquelle Claude Darciaux, qui tenait à ce que l'infrastructure porte le nom de l'ancienne joueuse de handball internationale Véronique Pecqueux-Rolland.

Ce jeudi, la première pierre des travaux a symboliquement été posée par le maire actuel de la Ville, José Almeida, par la présentaiton d'un maillot de l'ancienne joueuse du Cercle Dijon Bourgogne adossé à un des murs du futur complexe.

Un projet qui a necessité plus de 6,8 millions d'euros d'investissements, répartis entre diffèrentes collectivités:  L'Etat, par le biais de son Centre National pour le Développement du Sport, y a apporté 650 000 �?�, ce qui représente la plus grosse dotation pour un équipement sportif de ce type par le CNDS à l'heure actuelle. Un effort auquel le Conseil Général (211 000 �?�), la Région (450 000 �?�) et le Grand Dijon (1 030 000 �?�) ont également participé. Une vingtaine d'entreprises locales vont participer au travaux pendant 18 mois.

Le complexe, qui ouvrire à proximité de la chapelle Sainte-Claire, sur la route de Dijon, disposera d'une grand salle de sport pour la pratique du handball et des sports de salle, ainsi que d'une salle dédiée au sport de combat. Enfin, une salle à destinations des activités des adolescents est prévue.

Un gymnase "qui répondra aux besoins de sport des habitants de Longvic, et qui fera géographiquement le lien entre les zones nord et sud de la Ville, trop souvent dissociée" nous explique José Almeida, à propos de l'infrastructure, dont la fin des travaux est prévue pour l'été 2016.