Meurtre aux Grésilles : l’enquête se poursuit, une information judicaire va être ouverte

10 jours après la découverte d’un corps dans une voiture dans le quartier des Grésilles, le procureur de la république de Dijon a livré quelques informations sur l’avancement de l’enquête ce jeudi matin lors d’une conférence de presse.

7 février 2018 à 6h43 par Fabrice Aubry

K6 FM
Crédit: Fabrice Aubry

Le mardi 12 décembre dans la matinée, un jeune homme de 23 ans a été retrouvé mort dans sa voiture dans le quartier des Grésilles, à Dijon. Selon les précisions données par Éric Mathais, le procureur de la république de Dijon : « La victime a été atteinte de 5 balles dont 4 au niveau du visage et du cou et l’arme utilisée est très vraisemblablement un pistolet semi-automatique ». Ce jeune homme était connu de la police et de la justice pour des condamnations pour recèle, violence, trafic de stupéfiants et détention d’armes. En 2013, il avait été condamné à 1 an et 3 mois de prison dont 6 mois ferme, une peine qu’il avait purgée peu de temps après sa condamnation.

Ces derniers jours, une rumeur assez précise désignait une personne comme étant le coupable de ce crime. Cette piste a vite été écartée par les enquêteurs. L’enquête se poursuit toujours activement avec une douzaine de policiers qui sont mobilisés à temps plein sur cette affaire. En début de semaine prochaine, le parquet saisira un juge d’instruction et ouvrira une information judiciaire du chef de meurtre.

Deux pistes sont privilégiées : un règlement de compte sur fond de dette ou une piste sentimentale puisqu’un bouquet de roses rouges a été retrouvé dans la voiture de la victime.

Selon le procureur de la république de Dijon, « la piste du règlement de compte semble être aujourd’hui celle qui a le plus de réalité mais il faut garder l’esprit très ouvert et conserver en mémoire toutes les possibilités qui existent ».