Olivier Dall'Oglio : "La meilleure réponse, c'est de donner du spectacle"

Alors que son équipe va reprendre le chemin des terrains ce vendredi soir pour la 15e journée de Ligue 2 contre Clermont, le coach du Dijon Football Côte-d'Or Olivier Dall'Oglio s'est confié sur les attentats parisiens à la situation de haute sécurité qui entourera désormais les rencontres sportives.

19 novembre 2015 à 17h26 par 45

K6 FM

Alors que son �quipe va reprendre le chemin des terrains ce vendredi soir pour la 15e journ�e de Ligue 2 contre Clermont, le coach du Dijon Football C�te-d'Or Olivier Dall'Oglio s'est confi� sur les attentats parisiens � la situation de haute s�curit� qui entourera d�sormais les rencontres sportives.

Ils ont fait partie des rares clubs � ne pas avoir annul� leur rencontre le week-end dernier : les footballeurs du DFCO retrouveront le championnat de Ligue 2 ce vendredi soir  au stade Gaston G�rard de Dijon face � Clermont. Samedi dernier, quelques heures seulement apr�s les attentats parisiens, ils avaient pu jouer leur premier tour de Coupe de France et �craser le club amateur de Veyle-Sa�ne 9-0.

Mais annulation ou non, les attentats "ont jou� dans les t�tes toute la semaine" assure  ce jeudi le coach dijonnais Olivier Dall'Oglio en conf�rence de presse. Parmi les plus touch�s: le gardien dijonnais Baptiste Reynet, pr�sent vendredi soir dans le public du Stade de France aux moments des explosions, et qui a beaucoup discut� avec le reste de l'�quipe.

A quelques heures du match, l'entraineur de Dijon garde la t�te froide : "Je suis heureux d'avoir appris que les rencontres se tiendraient ce week-end. Nous, en tant qu'�quipe, que sportif on a envie de jouer." Et malgr� une vigilance et un dispositif de s�curit� renforc� dans et aux abords du stade ce vendredi, Olivier l'assure "On ne doit pas c�der � la panique. Au contraire, venir au stade, partager et communier avec d'autres personnes, c'est un droit, une libert� dont nous, les joueurs, sommes les acteurs. Nous nous devons de r�pondre de la meilleure des mani�res � ces attentats : en continuant � donner du spectacle, � faire notre travail."

Nul doute que la semaine dijonnaise pourrait conna�tre une petite �claircie en cas de victoire ce vendredi soir � Gaston-G�rard de son �quipe de football.

Yoann Olid