"OperaBack" : la nouvelle bibliotheque numérique de l’Opéra de Dijon

La direction de l'opéra de Dijon nous a informé ce vendredi du lancement d'OperaBack, la toute nouvelle plateforme de contenu multimédia de l’Opéra de la cité des Ducs. Vitrine numérique de la maison elle permet l’accès à tous les publics gratuitement à l’ensemble des productions lyriques de l'établissement.

29 septembre 2018 à 9h25 par la rédaction

K6 FM
Crédit: K6FM

Les productions en cours sont mises à l’honneur ; chacun peut garder un oeil dans les coulisses de la création : photographies et vidéos exclusives des répétitions, montage des décors, réalisation des costumes, interviews avec les artistes, sont mises en ligne en même temps que la création avance.  

Mais ce n’est pas tout. C’est aussi un véritable site d’archives. L’ensemble des archives des productions lyriques depuis la saison 2008-2009 sont mises en ligne. Les notes de programmes, affiches des spectacles, arguments, notes d’intention, entretiens avec les équipes de création, mais aussi croquis et esquisses des décors et costumes, textes et travaux de chercheurs et universitaires sont disponibles gratuitement. De plus, la résidence de Gilles Abegg, photographe en résidence depuis 2009, permet de consulter les photographies des maquettes des spectacles, des répétitions, et une très large sélection de photographies de spectacles (jusqu’à 200 photos permettant de suivre le déroulé de chaque spectacle). Enfin, des extraits vidéos et audio des différentes productions lyriques sont également proposés.

Le lancement de cette bibliothèque numérique permet de retracer l’ambition, l’excellence, et le développement singulier de cette maison lyrique dans la paysage national des Opéras. Malgré un budget modeste (10 millions d’euros annuels), en 10 ans, l’Opéra de Dijon est passé d’un statut de théâtre municipal au rayonnement local au label « Théâtre Lyrique d’Intérêt National » décerné par l’Etat en 2017, au rayonnement européen. Pendant cette période, le nombre d’abonnés a été multiplié par 3, le nombre de spectateurs payants de +50%, passant respectivement de 1200 à 3500 et de 40.000 à 65.000, confirmant un large succès public, porté par une ambitieuse politique d’éducation et d’action culturelle. Durant cette période, des réformes audacieuses ont été entreprises et la gestion de la maison modernisée : le choeur permanent de l’Opéra de Dijon s’est hissé parmi les meilleurs de France, le taux de recettes propres a dépassé le seuil des 20%, et de nombreuses coproductions européennes ont été développées pour ancrer davantage l’Opéra de Dijon dans un réseau européen, et donner de nouveaux moyens à la création.

OperaBack est le témoin numérique de cette évolution. À découvrir ici   

Communiqué de l’Opéra de Dijon