Pacotte & Mignotte : conflit entre la direction et les actionnaires

Le président de la menuiserie dijonnaise « Pacotte & Mignotte » a expliqué ce jeudi lors d’une conférence de presse une situation de conflit entre lui et 3 actionnaires de l’entreprise au sujet de la mise en place d’un plan de restructuration.

28 septembre 2018 à 4h01 par Fabrice Aubry

K6 FM
Emmanuel Chevasson, président de la société "Pacotte & Mignotte", ce jeudi lors de sa conférence de
Crédit: K6FM

Pacotte & Mignotte est une menuiserie dijonnaise qui est détenue par le groupe PM et dont, à première vue, l’activité se porte bien. L’entreprise a réalisé un chiffre d’affaire de 22 millions d’euros en 2017 avec des chantiers conduits chez des clients particuliers ou entreprises. Parmi les récents travaux réalisés sur Dijon, Pacotte & Mignotte a par exemple travaillé au CHU et à la salle de concert de la Vapeur. La société, qui a été reprise en 2011 par Emmanuel Chevasson, compte aujourd’hui 180 salariés. « L’activité de Pacotte & Mignotte a de l’avenir et le fonctionnement de l’entreprise fonctionne », nous a assuré ce jeudi matin Emmanuel Chevasson. La menuiserie traverse toutefois depuis le mois de juin une zone de turbulence. 3 actionnaires de l’entreprise dont BPI France, BNP Paribas Développement et Sofimac Régions, ont décidé de mettre en place un plan de restructuration qui vise notamment à supprimer une trentaine d’emplois. Un plan qui vise, selon ces actionnaires, à améliorer la rentabilité de l’entreprise mais qui est injustifié pour le président Emmanuel Chevasson qui s’est opposé à cette mesure. Ce plan de restructuration a ensuite été rejeté par deux décisions de justice datant de début septembre. Malgré cela, les actionnaires maintiennent leur objectif de mettre en place ce plan de restructuration. Un plan qui passe aussi par la révocation d’Emmanuel Chevasson et la mise en place d’un « manager de transition ». Emmanuel Chevasson nous a assuré ce jeudi matin avoir le soutien des salariés de la menuiserie.  

Ecoutez ci-dessous son interview :