Pacte de responsabilité : François Rebsamen rappelle le haut-patronat à l'ordre

Invité sur la chaîne LCP à s'exprimer sur le dossier du pacte de responsabilité, l'ancien ministre du travail et actue maire de Dijon François Rebsamen à appeler le haut patronnat à «cesser de geindre» et à faire les efforts pour créer des emplois.

17 février 2016 à 8h01 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Invité ce mardi sur la chaîne LCP à s'exprimer sur le dossier du pacte de responsabilité, l'ancien ministre du travail et actue maire de Dijon François Rebsamen à appeler le haut patronnat à «cesser de geindre» et à faire les efforts pour créer des emplois.

Une position sensiblement identique à celle de Manuel Valls, le premier ministre qui, plus tôt dans la semaine, avait lui aussi mis pour la première fois en cause le patronat dans le dossier du pacte de responsabilité. Face aux effets pour l'instant limité sur l'emploi de ce pacte, le Premier ministre a menacé de «conditionner les aides aux entreprises accordées dans le cadre du pacte de responsabilité.»

François Rebsamen lui espère rapidement que les entreprises joueront le jeu. « La Nation fait un effort, les Français font un effort formidable pour les entreprises, 40 milliards restitués, donc on en attend quelque chose» a notamment annoncé le maire dijonnais. Redonner de la marge aux entreprises était selon l'ancien ministre du travail «la seule solution économique possible. Cela a été fait, cela a été tenu. Mais en contrepartie, il faut que, non pas les chefs d'entreprise, mais les responsables patronaux, on l'a vu avec Pierre Gattaz, qu'ils arrêtent de geindre, de pleurnicher, qu'ils prennent des engagements» annonce séchement François Rebsamen,qui propose notamment d'imposer aux entreprises des quotas d'apprentis.

�? l'heure actuelle, sur les cinquantes branches professionnels les plus importantes, seules 16  ont signé un accord dans le cadre du pacte.

Yoann Olid