Profession murailler : il remonte les murs de pierre sèche dans le vignoble des Côtes de Beaune et de Nuits

Découverte du métier de murailler avec Bruno Schneider et Gabriel Faquet qui viennent d’achever un chantier de restauration d’un mur en pierre sèche dans un vignoble de Côte-d’Or.

22 mars 2019 à 7h24 par Traces Écrites News

K6 FM
� Pour reconstruire un mur de pierre s�che, il ne suffit pas dempiler des pierres les unes sur les
Crédit: Traces �crites

C’est un savoir-faire ancestral qui renaît sous l’impulsion de l’association des Climats de Bourgogne qui anime le territoire des Côtes de Beaune et de Nuits-Saint-Georges depuis son inscription au patrimoine mondial de l’Unesco en juillet 2015. Il est bien plus complexe qu’on ne l’imagine de construire un mur de pierre sèche, c’est-à-dire sans mortier. Bruno Schneider, l’un des spécialistes de cette technique ancestrale et dont le métier se nomme murailler, n’est pas avare d’explications sur le chantier qu’il vient d’achever à Ladoix-Serrigny, dans la Côte de Beaune. 

Pour lire la suite de cet article, rendez-vous sur le site de Traces Ecrites News