Sécurité Routière : Les mauvais comportements au volant en hausse en Bourgogne

Alors qu'une récente étude indique que le nombre de bons conducteurs est en baisse sur la région Bourgogne, l'Association de Prévention Routière rappelle l'importance de rester vigilant sur les routes. Elle pointe du doigt l'augmentation des mauvais comportements comme le SMS au volant.

2 avril 2015 à 0h54 par 45

K6 FM

On pourrait presque se réjouir : Sur le premier trimestre 2015, le nombre de mort sur les routes de Côte-d'Or a diminué par rapport à la même période, l'année dernière.

Mais selon une étude publiée cette semaine pour AXA Prévention par l'institut TNS Sofres, la réalité est toute autre : Le 11e baromètre sur les comportements des Français au volant note une baisse de la vigilance et des bons comportements des Bourguignons.

Alors qu'en 2014, 61% des conducteurs avaient un bon comportement sur les routes de la Région, l'étude annonce qu' ils ne sont plus que 54% cette année.

Un constat confirmé par Yves Lemaire, responsable régional de la Prévention Routière, qui dénote lui aussi un relâchement de la vigilance dont les conséquences pourraient se faire sentir dans les prochaines statistiques.

«  La Bourgogne bénéficie d'un réseau routier de bonne qualité, d'une météo relativement correcte et habituellement, de comportements de ses conducteurs meilleurs que la moyenne française. Mais certaines pratique pourrait rapidement remettre ce constat en doute » nous confie le responsable.

Parmi les points les plus sensibles : L'augmentation de l'utilisation du portable au volant et l'envoi de SMS. Yves Lemaire précise : «  Déjà quand vous passez un appel, même en kit mains-libres, la vigilance est vraiment impactée. Mais les nouvelles générations, les jeunes, utilisent même les portables pour envoyer des SMS, ce qui suppose une utilisation manuelle du téléphone, et augmente donc les risques d'accident. »

Le responsable régional rappelle donc tout le monde à la vigilance, au bon comportement, et à ne pas oublier la cause principale des accidents :

« L'alcool reste un de nos principaux chevaux de bataille. On milite notamment pour l'éthylotest anti-démarrage dans les voitures des récidivistes. »

Avec le retour du printemps, Yves Lemaire souhaite également appeler les motards à la prudence : « On ressort la moto après 4 mois dans le garage, et l'envie d'aller tout de suite vite. Mais on a perdu l'habitude, les réflexes. Chaque année à cette période, les nombres d'accident impliquant des deux roues augmentent�?� »

 

Propos recueillis par Olid Yoann